Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Festival ALIMENTERRE : animer, sensibiliser, éveiller | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Festival ALIMENTERRE : animer, sensibiliser, éveiller

Les invités du Festival ALIMENTERRE 2015

En tournée dans toute la France dans le cadre du Festival ALIMENTERRE, nous avons retrouvé nos intervenants internationaux invités à Paris après deux semaines de rencontres et d'échanges avec le public, les militants, les enseignants, les élèves, les organisateurs du Festival.

Retrouver Awa, Jean, Sergio, Karfa, Arsène et Bougouna ce lundi matin à Paris était, pour l’équipe du CFSI, l'occasion de recueillir leurs impressions et de nourrir la réflexion sur la prochaine édition du festival ALIMENTERRE. Séduits par le mode d'organisation décentralisé du festival, nos invités ont retenu de cette édition 2015 en premier lieu l'interaction, la richesse et la diversité des échanges lors de leurs déplacements.

Dans le milieu scolaire, des échanges dynamiques avec les enseignants très impliqués dans l'organisation de ces projections-débats, beaucoup de questionnements de la part des lycéens, sur les modes de vie et le contexte économique, social propre à chaque pays. Sur ce public jeune et curieux, le besoin de matérialiser, de confronter les actions menées sur le terrain à leur propre environnement en France était manifeste. Awa Thiandoum résumait ainsi l'importance d'aller à la rencontre de ces jeunes publics: " Animer, sensibiliser, éveiller".

Lors des projections-débat ouvertes au public, les rencontres avec les acteurs du monde agricole (cultivateurs, ingénieurs agronomes, militants) ont été soulignées. Là encore, l'opportunité de dialoguer et de pouvoir échanger autour d'expériences concrètes dominait, amorçant même un cadre collaboratif. Pour Jean Etobé, cette demande d'échange et de dialogue doit nous interroger sur la façon d'impliquer davantage l'ensemble des acteurs. Il évoque ainsi "la recherche d'un équilibre" qui passe en premier lieu par l'évolution du discours, opposant souvent de façon systématique et récurrente une agriculture conventionnelle et une démarche bio.

Très touchés de l'accueil qui leur a été réservé tout au long de leurs déplacements, nos intervenants ont tissé des liens d’amitié et construit des partenariats pour l’avenir.

Merci Awa, Jean, Arsène, Sergio, Karfa et Bougouna de votre venue, de votre engagement, vous avez été d'excellents ambassadeurs du festival ALIMENTERRE 2015 !