• Vous souhaitez soutenir des porteurs de projets pour le développement de solutions économiquement viables en faveur d’une alimentation et d’une agriculture durable ;
  • Vous partagez nos valeurs en faveur du respect des droits humains et du droit à l’alimentation partout dans le monde ;

Le mécénat est un dispositif permettant à une entreprise de verser un don à un organisme, sous forme d’aide financière ou matérielle, pour soutenir une œuvre d’intérêt général. En contrepartie, elle peut bénéficier d’une réduction fiscale.

Vous êtes prêt à nous soutenir par :

  • un don financier ;
  • un don en nature de produits ou services : par exemple en soutien du festival ALIMENTERRE, prêt de salle, relations presse, impression de supports de communication… ;
  • un apport de compétences.

Si vous pensez que votre entreprise a des activités complémentaires aux nôtres ou possède des compétences ou des moyens qui pourraient nous être utilescontactez-nous.

Pour tout don, vous recevrez un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 60 % de votre don sur votre impôt sur les sociétés dans la limite 
20 000 € ou de 5‰ du chiffre d’affaires. Pour en savoir plus.

Soutenir le programme Pafao-dossier de partenariat [pdf.2.81Mo]

Soutenir le festival ALIMENTERRE [pdf.2.56Mo]

Soutenir le PCPA Congo-dossier de partenariat [pdf.785ko]

Pour consulter la liste des organismes qui nous soutiennent, cliquez ici.

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.