Au Sénégal, produire et consommer local

Au Sénégal

Au Sénégal, les familles apprécient le lait pour ses qualités nutritionnelles. Elles l’achètent sous forme de lait caillé ou de yaourt. Pour les éleveurs, le développement de sa consommation signifie l’assurance d’un revenu régulier.
Mais pour y arriver, il faut améliorer la collecte du lait, sa transformation et sa commercialisation. Le projet financé par le CFSI vise à augmenter de 30 % le volume des ventes de lait.
400 éleveurs et collecteurs approvisionnent 40 mini-laiteries. Celles-ci emploient jusqu’à 300 personnes dans la région de Saint Louis, de Tambacounda et de Dakar. Des formations améliorent la qualité des produits transformés. En parallèle, la FENAFILS, qui rassemble ces différents acteurs, dialogue avec l’Etat sur l’avenir de la filière lait.
Ce projet est réalisé par le Gret, association membre du CFSI, en partenariat avec des organisations sénégalaises. Il s’inscrit dans le cadre du programme « agriculture et alimentation ». Le CFSI a financé ce projet à hauteur de 15 000 € d’avril 2010 à-03-2011.
Chaque année, le CFSI mobilise plus de 250 000 euros auprès de ses donateurs pour soutenir des initiatives concrètes en faveur de l’agriculture familiale et pour faire reconnaître le droit à l’alimentation.
Pour en savoir plus, téléchargez la fiche détaillée du projet [137Ko.pdf]

Documents à télécharger

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal : la crise Covid-19 pèse sur la capacité à bien se nourrir
Il y a un an, nous vous présentions un projet porté par notre membre SOL dont l’objectif est de lutter contre la malnutrition en valorisant les céréales locales. ...
Face à la crise Covid-19, il y a urgence pour les agropasteurs burkinabés
Dans les communes de Kaya et Boussouma, au nord du Burkina Faso, 300 agropasteurs, dont 200 femmes, sont en grande difficulté depuis la mise en place de restrictions de circulation et de...
Témoignage : Covid-19 et risques sur la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest
Alors que 53 pays africains sur 54 sont atteints par le coronavirus (voir ici la carte évolutive), Karfa Diallo d’Enda Pronat au Sénégal, association soutenue par...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.