Algérie : défendre le droit des femmes à Mila

Algérie : défendre le droit des femmes à Mila

Depuis la création en 1977 de la Journée internationale des droits des femmes par les Nations Unies, le mois de mars leur est dédié. Il permet de rappeler leur rôle central en tant que citoyennes, actrices dans l’économie et dans la société. Ainsi, le programme Joussour s’attache à soutenir les actions des organisations de la société civile pour leur émancipation en Algérie.

Ainsi, l’Association de la Protection de l’Enfant et de la Maman (APEM) de Chelghoum Laid s’engage pour la défense des droits des femmes à Mila. Outre ses activités d’accompagnement aux familles dont les enfants ont des difficultés psychosociales et scolaires, l’APEM anime depuis 2011 en centre d’écoute pour prévenir les violences contre les femmes et les enfants. Désormais, le centre propose également des ateliers de coiffure, broderie, travail manuel, couture, art culinaire…et des séances de groupe de parole et des sorties et excursions avec les enfants.

Suite à cette expérience, un autre projet est né, en vue de créer des  ateliers d’apprentissages et de formations à destination des femmes en difficultés. Il a permis à ces femmes de lancer leurs propres micro-entreprises et d’acquérir leur autonomie financière.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pour la continuité des actions du CFSI, votre soutien est indispensable, faites un don.

Autres projets dans la thématique

Algérie : les enfants autistes, grands oubliés de la crise Covid-19
L’association WAFA gère un centre de prise en charge d'enfants, de jeunes autistes et déficients mentaux à Constantine. La fermeture du centre pendant la pandémie a entraîné une dégradation...
Algérie : valoriser le métier d'éducatrice
Au nord-est du Sahara algérien, dans la wilaya d’El Oued à Guemar, l’association Tej a ouvert un centre de santé destiné à accueillir une centaine d’enfants en situation de handicap. Ce...
NIYA – Pour une culture de la paix
Dans le cadre de l’accord de coopération qui lie les villes de Bordeaux et Oran (signé en 2003), un partenariat particulièrement actif s'est constitué depuis 2008...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.