Urgence climatique : quand les syndicats s’engagent pour une transition écologique inclusive

chenai-congres-CGT-2021

L’urgence climatique pose de nombreux défis au syndicalisme. Comment les questions d’environnement peuvent-elles être intégrées à l’action syndicale au quotidien ? Comment concilier la réduction ou la disparition d’activités économiques réputées essentielles mais polluantes et préserver les conditions d’emploi de centaines de milliers de travailleurs, entièrement dépendants de ces industries ? Comment faire en sorte que la voix des travailleuses et des travailleurs soit entendue sur ce sujet ?

Au-delà de la seule défense de conditions de travail dignes pour toutes et tous, la réflexion s’étend à l’ensemble des chaines d’approvisionnement, de production et de distribution. Quelle gestion des stocks de matières premières comme les métaux rares ou l’eau ? Quel poids du transport dans nos modes de consommation ? Si les pratiques prédatrices des multinationales sont en jeu, les syndicalistes de terrain n’oublient pas le rôle primordial des petites et moyennes entreprises sur les territoires.

Renata Tretiakova, responsable de la gestion des projets européens et internationaux à la CGT, témoigne :
« La CGT, membre du CFSI, a lancé un processus de réflexion intersyndical et multi-pays dans le cadre du programme Coopérer autrement en acteurs de changement. L’objectif de ce projet lancé fin 2019 est d’identifier, à partir d’expériences locales, des pistes d’actions et des revendications thématiques communes pour une transition écologique socialement juste.

Ainsi, un premier séminaire a été organisé du 25 au 27 février 2020 à Chennai en Inde avec les organisations syndicales NGWF (Bangladesh), NTUI (Inde), SENTRO (Philippines), KCTU (République de Corée), ZENROREN (Japon), CGT (France), la Fédération Mondiale des Travailleurs Scientifiques (FMTS), l’Indecosa-CGT et le Comité régional CGT de la région Bretagne.

Pendant la crise du Covid-19, le passage aux outils numériques a créé une opportunité intéressante d’élargir la portée du projet. En effet, nous avons ouvert les ateliers de réflexions thématiques à 145 organisations de 50 pays, incluant les ONG, dont l’action en matière environnementale est souvent complémentaire à celle des syndicats.
À l’issue de ces échanges est né le Forum Syndical International des Transitions Écologiques et Sociales, organisé du 14 au 19 juin 2021 en direct et en ligne. Il a proposé une vingtaine d’ateliers. Leur traduction simultanée en 5 langues a permis d’entendre la voix des travailleurs originaires d’Afrique, d’Amérique latine, du Moyen Orient, d’Asie… bien souvent ignorés mais porteurs de savoir-faire et de solutions techniques viables. 9 000 participants ont ainsi participé à la genèse d’une déclaration commune dont on espère qu’elle fera date à la COP26 en novembre 2021 à Glasgow. »

La prolongation de ce projet jusqu’en 2022 va permettre la création d’un jeu collaboratif afin d’aider à la formation des leaders syndicaux et la sensibilisation du grand public aux questions environnementales dans le monde du travail.
Parmi les activités en préparation, l’Association pour l’information et la défense des consommateurs et des salariés (Indecosa-CGT) organise avec la CGT un colloque « Textile et développement durable : Ce n’est pas dans la poche ! » le 9 décembre 2021 avec la participation de NTUI (Inde) et de plusieurs ONG (Ethique sur éthiquette, Oxfam [sous réserve NDLR], Réseau environnement Santé, Le Basic).

Vous avez aimé ce projet ? Pour qu’il puisse continuer et prendre de l’ampleur, soutenez les actions du CFSI, faites un don.

Propos recueillis le 29 septembre 2021.

Programme du Forum Syndical International des Transitions Écologiques et Sociales 

Déclaration commune rédigée à l’issu du Forum Syndical International des Transitions Écologiques et Sociales

chennai-congres-CGT-2021-petit-2 Affiche-ForumSyndEco

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal, tous mobilisés pour soutenir les productrices de sel de Palmarin
Palmarin est une localité côtière du Sénégal, située dans le delta du Sine-Saloum, une réserve naturelle, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Elle est occupée par 500 exploitations...
Échangeons pour l’égalité femmes-hommes
Fin 2019, alors que les violences faites aux femmes défraient la chronique, faut-il encore rappeler l’étendue des inégalités hommes-femmes ? 75 % des européennes assument encore la majorité...
Dispositifs innovants pour la formation et l’insertion professionnelle
Le Tchad est l’un des pays les plus pauvres au monde avec une forte population jeune (51 % ont moins de 15 ans). L’orientation, l’accès aux études et à...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.