Solidarité avec le Burkina Faso

Solidarité avec le Burkina Faso

Depuis quelques semaines, le Burkina Faso est sous les feux de l’actualité. Dans ce pays qui est l’un des plus pauvres d’Afrique de l’Ouest, les citoyens cherchent à relever le défi de la démocratie. Ils refusent que le président Blaise Compaoré, en poste depuis 27 ans, modifie la Constitution pour se maintenir en place. Ceci, d’autant plus que le régime n’a pas abouti à renforcer la souveraineté et la sécurité alimentaires du pays.

Le CFSI soutient différentes initiatives en faveur de l’agriculture familiale. Elles répondent aux aspirations des organisations agricoles qui sont déterminées à alimenter les marchés urbains en priorité avec leurs productions locales. Parmi ces initiatives, découvrez le travail de notre partenaire, le SIAD.

De l’eau pour cultiver l’oignon

Au Burkina Faso, l’oignon local est très prisé sur les marchés. Pour des questions de goût et de qualité de cuisson, les burkinabés le préfèrent à l’oignon importé. Les productrices de la province de l’Oudalan (nord-est du Burkina Faso) se sont organisées collectivement pour stocker et écouler les oignons. En 2013, elles en ont commercialisé 23 tonnes.
Mais l’accès limité à l’eau rend difficile le maraîchage dans cette zone semi-aride et sablonneuse. La production reste insuffisante pour faire face à l’augmentation de la demande des villes environnantes, notamment Dori, Djibo et Oursi.

L’ONG SIAD accompagne 500 femmes maraîchères pour moderniser le système hydraulique : mieux retenir l’eau de pluie, irriguer avec un système solaire de goutte à goutte, construire de nouveaux forages et puits. Grâce à l’extension des surfaces cultivées, 100 autres femmes seront en mesure de se joindre à l’activité. Ainsi, le maraîchage leur offre un complément de revenus pour faire face aux dépenses familiales.

Ce projet est financé à hauteur de 23 500 € par le CFSI et l’Agence Française de Développement dans le cadre du programme « Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest ». 

Pour la continuité des actions du CFSI, votre soutien est indispensable, faites un don.

Autres projets dans la thématique

Au Bénin : les parents d’élèves se mobilisent pour une alimentation locale de qualité !
Si la scolarisation des enfants progresse au Bénin (76 % achèvent le cycle primaire et entrent au collège), les cantines sont très rares et la mauvaise alimentation constitue un frein à la...
Témoignage : Covid-19 et risques sur la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest
Alors que 53 pays africains sur 54 sont atteints par le coronavirus (voir ici la carte évolutive), Karfa Diallo d’Enda Pronat au Sénégal, association soutenue par...
En Guinée-Bissau, des femmes se mobilisent pour défendre une huile de palme durable
Dans la région de Cacheu au nord de la Guinée-Bissau, 600 femmes vivent de l’extraction et de la transformation de l’huile de palme. La forêt où poussent les...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.