La santé à l’école, une des priorités des associations congolaises

La santé à l’école

Apprendre dans de bonnes conditions, tel est le vœu de chaque parent. Mais il est difficile à combler au Congo car les conditions d’hygiène, comme l’accès à l’eau potable, sont la cause de nombreuses maladies. Le prix de la consultation médicale est trop élevé pour les familles pauvres qui retardent au maximum le recours au médecin.
 L’école a alors un rôle important à jouer pour améliorer la situation sanitaire des jeunes. En systématisant les visites médicales et en éduquant les enfants à des mesures d’hygiène simple, elle prévient ou atténue un certain nombre de maladies quotidiennes.
En 2009, six associations congolaises ont décidé d’unir leurs forces pour mobiliser les parents, les enseignants mais aussi les élus locaux. Leur but : obtenir des moyens pour s’occuper de la santé à l’école. Dans six écoles pilotes de Pointe Noire, les élèves ont créé des clubs de santé et mènent des campagnes de sensibilisation et de prévention. Les adhérents des associations se sont formés pour apprendre à dialoguer avec les élus locaux. Résultat : la santé à l’école, jusqu’ici ignorée de tous, est devenue une question prioritaire. Elle a été inscrite à l’ordre du jour du conseil municipal. Ce premier pas démontre que le travail collectif est la clé indispensable pour faire avancer des droits fondamentaux.
Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus vaste qui rassemble une centaine d’associations congolaises et françaises. D’ici 2013, 50 nouveaux projets verront le jour. Pour les mener à bien, le CFSI doit collecter 185 000 euros.

Autres projets dans la thématique

Au Congo Brazzaville, des droits civils pour les populations autochtones
La population autochtone du département de la Sangha représente 9 % des 90 000 habitants recensés en 2017 (source : Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques et FNUAP). Le niveau...
Congo Brazzaville : Défendre les droits des enfants des rues
Nana, élève en classe de 4e  raconte : « Des personnes âgées sont venues nous donner des conseils. Elles nous ont dit de ne pas prendre de la drogue, les ‘‘tramadols’’, parce que ce...
Vidéo : bilan d’un projet contre les discriminations au Congo Brazzaville
À Djambala et Makoua, sous l’impulsion de l’association des personnes handicapées de Makoua (APHM) et de l’association des handicapés du Congo pour la réflexion économique et sociale...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.