En Algérie, la prise en charge des enfants autistes s’améliore grâce aux associations

En Algérie

En Algérie, l’autisme demeure une pathologie méconnue. Les enfants et leurs familles doivent faire face à de nombreux préjugés. La prise en charge des enfants autistes, tout comme les actions de dépistage demeurent inadaptée faute de moyens et peinent à se développer.
A El Oued, au Sud-est de l’Algérie, l’association TEJ pour la santé en partenariat avec l’association française SOLIMED, ont initié un programme de formation à destination des professionnels de santé et des parents afin de les soutenir dans la prise en charge des enfants autistes.
Accompagnées de consultations médicales, de sorties pédagogiques et de méthodes d’animations participatives, ces formations ont réuni une dizaine de professionnels de santé et bénéficié à une vingtaine d’enfants âgés de 3 à 6 ans et à une quarantaine d’adultes sur une période d’un an.
Grâce à ces formations, les parents ont pu mieux comprendre les difficultés de communication de leur enfant et ne plus avoir honte de leur situation.

Une mère témoigne : « Après les formations je ne cherche pas que Soudjoud parle avec moi, mais j’ai compris qu’elle parle avec le corps et pour arriver à un langage verbal elle doit passer par d’autres passages tels que le corporel » et une autre maman affirme « Maintenant je peux participer aux mariages dans le village. Je n’ai plus honte comme avant ».

Les formations, le stage et les réunions de suivi pédagogique hebdomadaires ont renforcé les compétences des professionnels en dépistage, diagnostic et prise en charge. Après quelques mois d’activités, les troubles de comportement ont diminué chez les enfants et une réelle acceptation et compréhension de ce handicap a été constatée chez les parents. Actuellement 4 enfants autistes, parmi les 20 pris en charge, ont intégré l’école ordinaire. La pérennité du centre à la fin de ce financement est assurée. Tej a reçu la visite de la ministre de la Solidarité et du Wali de la Wilaya qui ont décidé de soutenir le centre d’accueil pour enfants autistes à long terme et se sont engagés à couvrir les salaires du personnel du centre.

Ce projet a bénéficié d’un financement du CFSI, de l’Agence Française de Développement et de la Fondation de France de 34 396 € dans le cadre du programme PCPA Joussour. Pour la continuité des actions du CFSI, votre soutien est indispensable, faites un don.

Autres projets dans la thématique

Algérie : valoriser le métier d'éducatrice
Au nord-est du Sahara algérien, dans la wilaya d’El Oued à Guemar, l’association Tej a ouvert un centre de santé destiné à accueillir une centaine d’enfants en situation de handicap. Ce...
Algérie : la jeunesse se mobilise contre la Covid-19
Dans cette période de crise sanitaire inédite et déstabilisante, les 120 associations membres du programme Joussour se mobilisent pour répondre aux besoins des personnes...
Algérie : face à la Covid-19, la solidarité intergénérationelle en action
L’association pour l’orientation et l’animation des jeunes El Ikram met en place des projets culturels et sociaux. Elle est active dans de divers domaines liés à la formation, le patrimoine et...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.