A Madagascar, les apiculteurs parlent d’une seule voix

A Madagascar

Près d’un malgache sur huit travaille dans l’artisanat. Ce secteur, véritable « moteur » de l’économie, est source de revenus pour de nombreuses familles. Pourtant, les artisans font face à de nombreuses difficultés qui freinent le développement de leurs activités.

Une association malgache, le CITE, en partenariat avec le GRET (membre du CFSI), mène des actions pour renforcer et professionnaliser les artisans et ainsi améliorer leurs conditions de vie. Depuis 2011, grâce à vos dons, plusieurs groupements d’artisans ont reçu son appui (notamment dans le domaine de la vannerie, du textile et de la broderie où les artisans se sont unis face aux contrefaçons). Ces derniers mois, il s’est particulièrement intéressé à la situation des apiculteurs.

Comme en Europe, ils subissent de plein fouet les ravages d’une maladie qui frappe les abeilles : la varraose*. Les pertes économiques sont importantes et le nombre d’abeilles diminue dangereusement. Accompagnés par le CITE dans leurs démarches, par le biais d’ateliers et de formations, les producteurs de miel se sont regroupés pour interpeller les pouvoirs publics et proposer des solutions. Ce plaidoyer mené par la FENAM (Fédération Nationale des Apiculteurs Malgaches) débouche sur l’autorisation d’importations de produits vétérinaires et l’allocation de ressources financières par le gouvernement pour lutter contre la maladie. La FENAM est maintenant un interlocuteur crédible et légitime.

D’autres actions sont en cours. Les apiculteurs travaillent à promouvoir et à protéger leur miel produit à Madagascar. Pour cela, ils s’allient avec des associations de défense des consommateurs pour dialoguer avec les pouvoirs publics. Il s’agit de sensibiliser le public à la qualité des produits artisanaux (notamment par la création d’un label) et de prendre des sanctions contre des produits importés, vendus à bas prix, ne respectant pas les normes sanitaires.

Les apiculteurs ont d’ores et déjà réussi à construire eux-mêmes une voix collective pour influer positivement sur la politique de développement et le cadre réglementaire de la filière miel à Madagascar. La route est encore longue mais, avec votre soutien, de nouvelles perspectives, plus favorables, se dessinent pour tous ceux qui vivent de ce secteur.

Ce projet fait partie d’un programme qui renforce les associations locales. Pour le poursuivre, votre soutien est indispensable, faites un don dès maintenant !

*Le varroa (Varroa destructor) est un acarien parasite de l’abeille adulte ainsi que des larves et des nymphes. Il est originaire d’Asie du Sud-Est, où il vit aux dépens d’une espèce d’abeilles qui résiste à ses attaques, contrairement à l’abeille domestique européenne Apis Mellifera.

Autres projets dans la thématique

Capitalisation du programme Société Civile et Participation (2010-2013)
Analyse transversale rédigée par l'IRG...
Quand migration rime avec développement.
Traditionnellement, la région de Kayes vit au rythme de l’émigration. Celle-ci est principalement masculine (66 %) et pour le travail (40 %). Elle se fait à 84 % en...
République du Congo : le développement des territoires passe par le dialogue
Le département du Pool est l’ancien grenier de la République du Congo. Les conditions climatiques tropicales sont un atout pour l’agriculture, mais ce potentiel n’est...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.