22 mars, journée mondiale de l’eau : Sans droit à l’eau agricole des paysans du Sud, il n’y aura pas de sécurité alimentaire !

22 mars

Les paysans du Sud dépendent de l’eau pour produire des aliments et assurer la survie des populations. Face au chiffre alarmant de 950 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde, Coordination SUD défend le droit à l’eau pour l’agriculture dans les pays du Sud, solution clé au défi de la sécurité alimentaire.
Lire la suite – communiqué en PDF [112ko]
21-03-2013 – communiqué de presse de Coordination Sud
Pour en savoir plus sur la Journée Mondiale de l’eau, rendez-vous sur www.alimenterre.org

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal : 100 femmes de Meckhe s’initient à l’entrepreneuriat
Avec ce projet, l’agriculture familiale et locale démontre sa capacité à commercialiser des produits de qualité. Pour s’imposer, elles ont besoin d'un soutien institutionnel. ...
Le CFSI s’engage pour le développement durable
Aujourd’hui on parle souvent d’interdépendances : sur les différents continents, les territoires font face aux mêmes questions. Cette prise de conscience s’est traduite en 2015 par...
Assez de déclarations pour l’agriculture familiale paysanne, la France doit passer aux actes !
L’Année Internationale de l'Agriculture Familiale est à l’honneur au Salon de l’agriculture ce 26 février , en présence des ministres de l'Agriculture et du développement. C'est...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.