Simon BODEA, invité du Festival ALIMENTERRE 2012

Simon BODEA

Découvrez le portrait de Simon BODEA, secrétaire général du syndicat béninois "Synergie Paysanne". Vous pouvez venir écouter ses interventions et échanger avec lui autour des projections-débats du Festival ALIMENTERRE du 13 au 25-11-2012 à Clermont-Ferrand, Lyon, Metz, Nancy, Bourg-en-Bresse, Dijon, Besançon… Plus d'infos sur l'agenda du site www.festival-alimenterre.org
Simon BODEA naît dans une famille modeste. Après son baccalauréat, il entreprend des études pour devenir technicien supérieur en production animale. Au moment d’obtenir son diplôme, le régime marxo-léniniste de Kerekou est en perte de vitesse. Le recrutement dans la fonction publique est gelé. Il faut créer son propre emploi. Simon intègre alors un projet de développement (SHONGAI) grâce auquel il suit une formation en agriculture biologique intégrée et en entreprenariat agricole. Il prend conscience de la nécessité de protéger l’environnement et s’engage pour promouvoir l’agroécologie et valoriser la dimension humaine du développement. Il est ensuite recruté comme formateur.
Il crée son exploitation agricole (4 hectares) sur laquelle il cultive des palmiers à huile et élève des «  poulets-bicyclettes », des pintades, des dindons et des chèvres. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il cultive également une petite parcelle de maïs et fait du maraichage. Son exploitation respecte les principes de l’agriculture biologique intégrée selon lesquels rien ne se perd, tout se transforme. Par exemple, les fientes animales servent d’engrais aux palmiers et aux cultures vivrières. En parallèle, Simon travaille sur un projet gouvernemental de trois ans. Il assiste les paysans pour identifier leurs besoins et créer des projets locaux qui y répondent. En 2004, il adhère au syndicat agricole Synergie Paysanne (SYNPA), séduit par leurs revendications pour le monde paysan.
Synergie paysanne est une organisation de producteurs (OP) à vocation syndicale créée en 2002 par un groupe de jeunes agriculteurs béninois désireux de mettre les agriculteurs au centre des grands défis du monde rural que sont la sécurité alimentaire, l’accès aux ressources productives et l’élaboration de politiques. L’ambition de SYNPA est de fédérer toutes les solidarités paysannes au plan national pour représenter et défendre les intérêts des paysans béninois devant les instances nationales et internationales. Simon coordonne d’abord les membres de son département. En 2007, il intègre le Conseil d’Administration (CA) du syndicat et est élu Secrétaire Général en 2010. Aujourd’hui, il veille au bon fonctionnement du CA. Il représente SYNPA vis-à-vis des tiers, de la justice et dans les actes de la vie civile. Il défend les intérêts matériels et moraux de l’organisation. Il assure le respect des prescriptions édictées par les statuts et le règlement intérieur. Il ordonne les dépenses conjointement avec le trésorier général, en vérifiant la conformité des budgets prévisionnels élaborés au CA.
Son seul crédo est l’agriculture durable. Selon lui, il faut sensibiliser les paysans contre la fatalité, l’assistanat et leur redonner confiance en eux, en leur capacité à nourrir leurs concitoyens sans détruire la planète. Simon souhaite aussi faire comprendre aux consommateurs du monde que leur choix d’aliments issus de l’agriculture durable peut influencer l’investissement dans ce mode de production.
Bientôt en ligne sur le site du CFSI : une interview de Simon BODEA

Découvrez aussi les portraits des autres invités du Festival ALIMENTERRE 2012 :
Rosemary GOMES
Patrice SAGBO
Pascal AHINOUHOSSOU

Autres projets dans la thématique

Au menu du festival ALIMENTERRE : une ouverture sur le monde
Chaque année, plusieurs invités internationaux viennent témoigner de leurs expériences pendant une quinzaine de jours à travers la France dans le cadre du festival...
Agrocarburants : vote incohérent au Parlement, le Conseil devra mieux faire
Montreuil, le 11-09-2013 - Le Parlement européen votait aujourd’hui la révision des directives Energies Renouvelables et Qualité des Carburants pour résoudre le problème des agrocarburants....
L’« agriculture intelligente face au climat » : un alibi pour ne rien changer ?
A quelques semaines de la Conférence internationale sur le climat à Paris, l’agriculture est sur la sellette : elle est en effet responsable d’une partie du changement climatique. Cependant,...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.