Au Sénégal : avec l’agriculture urbaine, lutter durablement contre la faim

Au Sénégal : avec l’agriculture urbaine

Soutenue par le programme Joussour, l’Association de la Protection de l’Enfant et de la Maman (APEM) de Mila fournit de l’aide aux familles démunies, aux enfants avec des difficultés psychosociales et scolaires, aux couples, aux mères en détresse … Depuis 2011, elle anime un centre découte. L’association est invitée régulièrement sur les ondes de la radio locale de Mila pour présenter des rubriques d’information. Au programme : harcèlement dans les lieux publics ou encore maltraitance des enfants et des femmes au travail.

Autres projets dans la thématique

En Côte d’Ivoire, privilégier le consommer local et durable
En Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, les besoins nutritionnels de la population, évalués à 1 800 000 tonnes/an pour assurer une alimentation de qualité, sont...
Au Burkina Faso : la commande publique au secours du consommer local
Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres au monde. Malgré les interventions du Gouvernement et des campagnes agricoles plutôt favorables, la population fait face à des taux de...
Au Burkina Faso, soutenir les jeunes entrepreneurs ruraux
En Afrique, les impacts économiques et sociaux de la Covid-19 tels que le chômage, l'insécurité alimentaire ou les conflits armés sont une préoccupation majeure pour la jeunesse africaine. ...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.