PCPA Congo – Déclaration des membres du comité de pilotage, 13-12-2016

PCPA Congo - Déclaration des membres du comité de pilotage

Le CFSI et les organisations congolaises et françaises de la société civile, membres du Comité de pilotage du PCPA, appellent à se mobiliser collectivement et à mutualiser les efforts pour la défense des intérêts des plus démunis. En effet, en proie à des difficultés financières, les actions des OSC pour le développement du pays sont freinées. L'augmentation de la pauvreté au Congo peut fragiliser voire rompre la cohésion nationale compte tenu des fortes inégalités de plus en plus flagrantes.
Lire en entier la déclaration des OSC du comité de pilotage du PCPA Congo
 

Documents à télécharger

Autres projets dans la thématique

Au Congo Brazzaville, l’agroforesterie pour lutter contre le réchauffement climatique
Alors que la culture de la canne à sucre est responsable de la surexploitation des terres dans le département de la Bouenza, dans la commune de Nkayi, c’est la production de briques en terre cuite...
Au Congo Brazzaville, des droits civils pour les populations autochtones
La population autochtone du département de la Sangha représente 9 % des 90 000 habitants recensés en 2017 (source : Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques et FNUAP). Le niveau...
Au Congo Brazzaville : défendre les droits des personnes vivant avec le VIH
Au Congo Brazzaville, le nombre de personnes infectées par le virus du sida est évalué à 5 % de la population (2016). ...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.