Nourrir les villes par la production familiale locale

Nourrir les villes par la production familiale locale

Dans le cadre du processus de capitalisation du programme « Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest », le CFSI et la Fondation de France ont organisé, fin-01-2012 à Lomé, au Togo, un séminaire qui a rassemblé 38 participants afin d’échanger autour de la thématique « Nourrir les villes par la production familiale locale ».
Télécharger le compte-rendu du séminaire de capitalisation [644ko.pdf]
Télécharger les annexes du compte-rendu du séminaire de Lomé [4.43Mo.pdf]
En savoir plus sur l'appel à projets "Promotion de l'agriculture familiale en Afrique de l'Ouest" de la Fondation de France et du CFSI

Autres projets dans la thématique

Au Togo : du chocolat équitable pour toutes et tous !
À l'occasion de la Journée internationale des femmes, Délia DIABANGOUAYA, 31 ans et co­fondatrice de Chocotogo, coopérative soutenue par le CFSI, témoigne: ...
Au Togo : le jus Léleng au service du développement local
On connaît bien la noix de cajou, mais connaissez-vous la pomme de cajou ? Aussi appelée pomme d'anacarde, ce fruit est en réalité le pédoncule de la noix de cajou, et il est 100% comestible. Au...
Au Niger, libérons l’entrepreneuriat féminin !
Inondations, perte de fourrage ... Malgré les défis posés par le changement climatique, la mobilisation des acteurs de la filière lait au Niger porte ses fruits. La filière se structure et...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.