Nourrir les villes par la production familiale locale

Nourrir les villes par la production familiale locale

Dans le cadre du processus de capitalisation du programme « Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest », le CFSI et la Fondation de France ont organisé, fin-01-2012 à Lomé, au Togo, un séminaire qui a rassemblé 38 participants afin d’échanger autour de la thématique « Nourrir les villes par la production familiale locale ».
Télécharger le compte-rendu du séminaire de capitalisation [644ko.pdf]
Télécharger les annexes du compte-rendu du séminaire de Lomé [4.43Mo.pdf]
En savoir plus sur l'appel à projets "Promotion de l'agriculture familiale en Afrique de l'Ouest" de la Fondation de France et du CFSI

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal : la crise Covid-19 pèse sur la capacité à bien se nourrir
Il y a un an, nous vous présentions un projet porté par notre membre SOL dont l’objectif est de lutter contre la malnutrition en valorisant les céréales locales. ...
Au Niger : une éleveuse témoigne « Sauvons le lait local »
Depuis 2019 le CFSI anime en France la campagne « N’exportons pas nos problèmes », une initiative d’ONG belges et françaises née en soutien à...
Au Bénin : les parents d’élèves se mobilisent pour une alimentation locale de qualité !
Si la scolarisation des enfants progresse au Bénin (76 % achèvent le cycle primaire et entrent au collège), les cantines sont très rares et la mauvaise alimentation constitue un frein à la...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.