Mauritanie : paysans et élus locaux dessinent l’agriculture de demain

Mauritanie : paysans et élus locaux dessinent l’agriculture de demain

En Mauritanie comme dans de nombreux pays, la crise alimentaire de 2007 due à l’augmentation des pris des produits alimentaires importés, a provoqué un choc.
Tout le monde considère désormais qu’il faut développer en priorité l’agriculture familiale. Avec le soutien du GRDR, ONG membre du CFSI, les associations des Maires du Gorgol et du Guidimakha ont décidé de soutenir le développement de l’agriculture et de l’élevage pour permettre aux Mauritaniens de manger à leur faim.
Des ateliers, animés en langue locale, ont accueilli 500 paysans, représentants d’autorités villageoises ou de services de l’Etat. Grâce à cette démarche participative, ils partagent aujourd’hui la même analyse de la situation. Ils vont pouvoir contribuer, ensemble, à une politique régionale qui permette aux producteurs de vivre localement de leur travail et aux populations de se nourrir convenablement.
En 2009, le CFSI a apporté près de 32 000 € au GRDR pour mener à bien ce projet.

Autres projets dans la thématique

Au Vietnam, les associations s’impliquent pour préserver l’environnement
Le Vietnam fait partie des cinq pays qui seront les plus touchés par le changement climatique dans les prochaines années....
Sociétés civiles et pouvoirs publics : quels dialogues pour des politiques au service des citoyens ?
Ce projet fait partie des initiatives soutenues dans le cadre du programme « Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest » porté par le CFSI et la Fondation de France, et soutenu...
A Madagascar, les apiculteurs parlent d’une seule voix
Près d’un malgache sur huit travaille dans l’artisanat. Ce secteur, véritable « moteur » de l’économie, est source de revenus pour de nombreuses familles. Pourtant, les artisans font face...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.