Contre la crise alimentaire en Afrique de l’Ouest, tous solidaires !

Expérimentation réalisée par des maraîchères- Bissau, Essor

« Le prix du pain a été multiplié par deux et la population fait face à de graves problèmes d’approvisionnement en essence.
À la mi-avril 2022, le gouvernement bissao-guinéen a annoncé devoir plafonner les prix des denrées alimentaires de base comme la farine, le sucre et le riz. »
Nadir Faria, coordinatrice de projet Essor, membre du CFSI.

À Bissau, la riziculture et le maraîchage sont des activités économiques prédominantes et gérées à 95 % par des femmes. Le CFSI soutient son membre Essor et son partenaire, l’association Asas de Socorro, pour développer un projet de formation à l’attention de 500 maraîchères et maraîchers dans la zone péri-urbaine de la capitale.

Alfredo Ca, secrétaire exécutif de l’association Asas De Socorro, témoigne:
« Depuis 2006, nous luttons contre l’extrême pauvreté grâce à un programme de formation communautaire pour la création d’activités économiquement viables.
Les maraîchères font partie des travailleurs les plus pauvres en Guinée-Bissau et sont confrontées à de nombreuses contraintes :
manque de maîtrise technique, urbanisation galopante, coût des intrants, accès à l’eau…
L’agroécologie et la vente en circuits courts sont des solutions durables capables d’assurer la sécurité alimentaire des zones périurbaines et urbaines en cas de chocs climatiques ou socio-économiques. »

Si la moitié des objectifs de formation sont atteints, il reste encore beaucoup à faire ! 30 micro-projets vont être financés pour se transformer en petites entreprises rentables d’ici la fin de l’année. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien, faites un don.

Les pays d’Afrique de l’Ouest souffrent des conséquences de la pandémie de Covid-19, des aléas climatiques et désormais de la guerre en Ukraine, qui menace 1/3 de leurs importations. Le nombre de personnes dans le besoin a quadruplé et atteint désormais 27 millions de personnes. En défendant des politiques de commerce internationales solidaires avec les pays du sud, le CFSI défend un modèle d’agriculture et d’alimentation durable en faveur de la souveraineté alimentaire, afin que toutes et tous puissent avoir accès à une nourriture saine en quantité suffisante.

Cérémonie de remise des diplômes du cycle 1 de la FAP - Bissau, Essor

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal : approvisionner les cantines scolaires avec des produits locaux et durables
Depuis 2014, le Grdr, membre du CFSI, accompagne le développement de cantines scolaires au Sénégal (voir ici et ici). ...
Les cantines scolaires, un rempart contre la malnutrition infantile
Fatoumata Bintou Ngom, Présidente de l’Association de Parents d’élèves du lycée Abdoulaye Sadji au Sénégal témoigne : ...
En Côte d’Ivoire l’élevage de tilapias prend son essor
Si la Côte d’Ivoire est reconnue pour ses plantations de cacao, l’élevage de tilapias constitue un complément important de revenus et une bonne source de protéines pour la population rurale....

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.