Le CFSI invite les membres de l’Assemblée parlementaire UE-ACP à débattre de la CPD

Le 31-03-2010, à Tenerife (Espagne), le CFSI et ses partenaires polonais ont organisé un déjeuner-débat présidé par Michèle Rivasi, vice-présidente de l’Assemblée, chargée des relations avec la société civile. Parmi les intervenants figurait Foulematou Camara, une des responsables de la Confédération nationale des organisations paysannes de Guinée. Nous attendions 50 personnes. Plus de 60 participants, dont 2/3 d’élus et d’assistants parlementaires, ont contribué aux échanges (10 députés d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et 8 parlementaires européens). Par ailleurs, nous avons rencontré des représentants des principaux partis européens pour promouvoir les propositions de CONCORD, la confédération des organisations européennes de solidarité internationale, en faveur d’un système de plaintes pour les victimes de politiques incohérentes dans le cadre de l’élaboration d’une résolution sur la CPD.

Autres projets dans la thématique

Défendre les droits à la terre : un combat à hauts risques
43 défenseurs des droits à la terre ont été assassinés entre 2011 et 2014, dénonce un rapport que viennent de publier la FIDH et l’OMCT [1]. Ce chiffre, déjà considérable, est pourtant...
Accord Europe-Afrique de l’Ouest : la loi du plus fort !
Depuis près de 15 ans, l’Union européenne (UE) tente d’imposer des Accords de partenariat économique (APE) aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) regroupés initialement en 6...
L’« agriculture intelligente face au climat » : un alibi pour ne rien changer ?
A quelques semaines de la Conférence internationale sur le climat à Paris, l’agriculture est sur la sellette : elle est en effet responsable d’une partie du changement climatique. Cependant,...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.