Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Témoignage : Joussour, un accélérateur d'initiatives et d'innovations citoyennes | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Témoignage : Joussour, un accélérateur d'initiatives et d'innovations citoyennes

Adel Bourgazene président de l’Association Insaf

Le programme Joussour (aussi appelé PCPA Algérie) - créé en 2007 par le CFSI, des associations algériennes et françaises, ainsi que des collectivités locales - compte 134 associations et institutions algériennes et françaises. Il les soutient dans la mise en œuvre de projets destinés à l’enfance en difficulté et à l’insertion des jeunes. Membre élu au sein du comité de pilotage du programme, Adel Bourgazene président de l’Association Insaf pour la défense des droits de l’enfant, nous en explique les principaux apports.

« Le PCPA Algérie a marqué positivement beaucoup d’associations, la preuve est que les membres travaillent ensemble dans des dynamiques autres, en dehors du programme. Nous pouvons donc parler d’un “esprit PCPA” qui s’est installé au niveau des membres et même des non-membres.

Pour notre association, le programme est d’un grand appui. Il nous a permis de passer à des projets de plus grande ampleur, que nous n’aurions jamais pu exécuter seul. Nous sommes ainsi partenaire de l’association l’Étoile culturelle d’Akbou sur le projet « pépinière de jeunes citoyens ». Il développe l'engagement citoyen des jeunes en créant des conseils communaux de jeunes. Il leur donne également les moyens de participer activement à la vie socio-économique de leur pays.

Autre avantage : profiter de l’expertise d’autres associations. À titre d’exemple nous avons fait appel dernièrement à l’association Graine de paix d’Oran pour former 16 animateurs sur la gestion positive des conflits et la médiation. »

Grâce à Joussour, 146 initiatives ont vu le jour depuis 2007. De 2013 à 2016, elles ont bénéficié à 143 000 personnes. 29 % étaient des enfants âgés de 0 à 12 ans, 41 % des jeunes âgés de 13 à 24 ans et 30 % des familles et des adultes.

Pour en savoir plus sur les projets soutenus par Joussour

L’interview complète est à lire ici.

Le PCPA Joussour est soutenu par les donateurs du CFSI, l’Agence française de développement et la Fondation de France.