Pour des politiques européennes cohérentes avec la réduction de la faim dans le monde

Pour des politiques européennes cohérentes avec la réduction de la faim dans le monde

Les parlementaires européens ont un rôle majeur à jouer pour que l’Union européenne remplisse ses obligations. Les membres de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique) également. Cette brochure vise à informer les parlementaires et à encourager leurs actions pour une plus grande cohérence des politiques européennes avec la réduction de la faim dans le monde.
Télécharger la brochure en français [436ko.pdf]
Download the brochure in english [600ko.pdf]

Autres projets dans la thématique

Pour des politiques européennes cohérentes avec la sécurité alimentaire mondiale
Cette étude réalisée par le Gret pour le compte du CFSI met l’accent sur les aspects institutionnels de la CPD : organisation de l’administration de façon...
Cohérence des politiques et droit à l'alimentation
La cohérence des politiques pour le développement est au sommaire du numéro de décembre des Notes de la C2A. Publiées par la Commission agriculture et alimentation...
Le CFSI se mobilise avec des organisations paysannes d'Afrique de l'Ouest pour défendre l'agriculture familiale auprès des parlementaires européens en africains
Associé avec VECO (Flandres) au projet animé par SOS Faim Belgique depuis 2009, le CFSI appuie le renforcement des capacités de plaidoyer de 7 plates-formes nationales...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.