Patrice SAGBO, invité du Festival ALIMENTERRE 2012

Patrice SAGBO

Découvrez le portrait de Patrice SAGBO, membre fondateur de JINUKUN (Bénin). Vous pouvez venir écouter ses interventions et échanger avec lui autour des projections-débats du Festival ALIMENTERRE du 13 au 24-11-2012 à Surgères, Saintes, Niort, La Flèche, Nantes, Langueux, Saint Brieuc, Quimper, Bruxelles… Plus d'infos sur l'agenda du site www.festival-alimenterre.org
Patrice grandit en milieu rural, avant de déménager à Cotonou pour ses études à l’Université nationale du Bénin (1986-1990). Il obtient un diplôme d’ingénieur en santé et productions animales. Récemment, il a repris un Master 2 professionnel pour se spécialiser en écotourisme avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et l’Institut sylvo-pastoral de Tabarka (Tunisie).
Ses amis disent de lui qu’il est passionné, réactif et un brin bavard. Ses convictions et son militantisme le poussent à s’engager ou à créer différentes structures pour promouvoir la gestion durable des ressources et l’amélioration des conditions de vie de la population rurale béninoise. Dans le cadre de son engagement personnel dans la lutte contre l’introduction d’OGM (Organisme génétiquement modifié) en Afrique, il a réalisé un film sur une caravane COPAGEN (Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain) contre les OGM dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
Au début des années 2000, il s’implique dans la conception et la mise en œuvre du programme de conservation et sauvegarde des différentes espèces animales menacées d’extinction ou en voie de disparition au Bénin (les tortues marines, les lamantins d’Afrique). En 2001, il crée le "Forum Biodiversité", un outil d’échanges sur la gestion durable de la diversité biologique et de l’environnement au Bénin, dont il devient secrétaire. Il participe à différents ateliers ou conférences autour des thématiques de développement durable dans la sous-région ouest-africaine et en Europe.
Depuis fin 2007, Patrice est membre fondateur de JINUKUN, un réseau national pour une gestion durable des ressources génétiques béninoises. JINUKUN signifie « semence » dans différentes langues du Bénin. Les fondateurs du réseau s’indignaient devant la perte des ressources autochtones face à des importations alimentaires croissantes. La vision défendue est celle d’un Bénin agricole fondé sur une exploitation rationnelle, saine et durable des ressources. Le travail se fait en étroite collaboration avec COPAGEN. Le réseau propose aux paysans, pêcheurs, éleveurs et communautés locales, tout type de service pouvant contribuer à l’utilisation durable des ressources génétiques du pays. A travers des conférences, des séminaires, des ateliers d’échanges et de formation, JINUKUN essaye d’informer et de sensibiliser la population au concept de « biodiversité » via une approche systémique. Les membres de JINUKUN encadrent et accompagnent les jeunes chercheurs et les organisations socioprofessionnelles paysannes dans leur démarche. Ils souhaitent également renforcer le lien entre le monde de la recherche et la société civile. Au-delà de l’aspect environnemental, JINUKUN travaille également sur les questions d’accaparements de terres et les notions de droits des paysans et souveraineté alimentaire au Bénin. Il promeut l’agriculture familiale et l’agroécologie.
Patrice aimerait aujourd’hui se former en vermiculture et créer une unité de production d’engrais et de pesticides verts pour l’agroécologie. Il souhaiterait également monter une entreprise d’écotourisme.
Découvrez aussi les portraits des autres invités du Festival ALIMENTERRE 2012 :
Pascal AHINOUHOSSOU
Simon BODEA
Rosemary GOMES

Autres projets dans la thématique

Au menu du festival ALIMENTERRE : une ouverture sur le monde
Chaque année, plusieurs invités internationaux viennent témoigner de leurs expériences pendant une quinzaine de jours à travers la France dans le cadre du festival...
Enjeux climatiques et désordres alimentaires : parlons des solutions !
Absente des négociations de la Cop 21, la question de la sécurité alimentaire est au cœur des enjeux climatiques ...
Fignolé DORCINE, invité du Festival ALIMENTERRE 2013
Découvrez le portrait de Fignolé Dorcine, ingénieur Agronome à OTADES (Oganizasyon Tèt Ansanm pou Devlopman Sèkalasous), Plateau Central, Haïti....

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.