Nourrir les villes, défi de l’agriculture familiale

Nourrir les villes

Des innovations locales et paysannes en Afrique de l’Ouest
On l’ignore souvent, mais l’agriculture familiale produit l’essentiel de l’alimentation consommée en Afrique de l’Ouest. Or son rôle n’est pas reconnu ni son potentiel soutenu par les politiques publiques. Pourtant le défi est de taille : le nombre d’actifs agricoles de la sous-région aura décru de 15 % en 2050, pour une population qui aura doublé, et même plus que doublé en ville.
Face à ce constat, la Fondation de France et le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) ont lancé le programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest (PAFAO) en 2009. Centré sur la question « Comment une agriculture familiale durable peut-elle nourrir les villes ? », il accompagne les productrices et les producteurs, leurs organisations collectives et les ONG. Tous innovent pour reconquérir les marchés urbains et renforcer la capacité d’influence du mouvement paysan, au premier chef duquel, le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (Roppa).
Les chapitres thématiques de cette publication explorent cinq champs d’innovation : « Améliorer la production », « Créer de la valeur par la transformation », « S’organiser pour agir et peser », « Maîtriser les marchés » et « Accéder au financement ». En dialogue avec ces chapitres, des fiches-innovation analysent les expériences de terrain et quantifient les changements qu’elles produisent. Cet ouvrage, préfacé par Mamadou Cissokho, président d’honneur du Roppa, et introduit par Henri Rouillé d’Orfeuil, de la Fondation de France, contribue à donner leurs lettres de noblesse aux innovations locales et paysannes.
Octobre 2014
Auteurs : Hélène Basquin (CFSI), Francis Charhon (Fondation de France), Mamadou Cissokho (ROPPA), Gaëlle Le Gauyer (CFSI), Henri Rouillé d’Orfeuil (Fondation de France), Isabelle Duquesne (CFSI), Jean-Louis Vielajus (CFSI).
Télécharger la publication ''Nourrir les villes, défi de l'agriculture familiale'' [8.73Mo.pdf]
Le programme de Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest (PAFAO) est porté par la Fondation de France et le CFSI.
Il bénéficie de la contribution de la Fondation JM.Bruneau (sous l’égide de la Fondation de France) et de l’Agence Française de Développement.
De 2010 à 2013, il a bénéficié de la contribution de la Fondation Ensemble et de la Fondation L’Occitane.
La Fondation un monde par tous (sous l’égide de la Fondation de France) et SEED Foundation participent également au volet capitalisation du programme.
Cette publication a été financée par la Fondation de France.
Ce document bénéficie du soutien financier de l’Agence Française de Développement. Les idées et les opinions présentées ne représentent pas nécessairement celles de l’Agence Française de Développement.

Documents à télécharger

Autres projets dans la thématique

En Côte d’Ivoire, privilégier le consommer local et durable
En Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, les besoins nutritionnels de la population, évalués à 1 800 000 tonnes/an pour assurer une alimentation de qualité, sont...
En Guinée-Bissau, des femmes se mobilisent pour défendre une huile de palme durable
Dans la région de Cacheu au nord de la Guinée-Bissau, 600 femmes vivent de l’extraction et de la transformation de l’huile de palme. La forêt où poussent les...
Face à la crise Covid-19, il y a urgence pour les agropasteurs burkinabés
Dans les communes de Kaya et Boussouma, au nord du Burkina Faso, 300 agropasteurs, dont 200 femmes, sont en grande difficulté depuis la mise en place de restrictions de circulation et de...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.