Nourrir les villes au Cap Vert

Nourrir les villes au Cap Vert

Le Cap Vert est un pays isolé où seules 10 % des terres sont adaptées à l’agriculture. Il est régulièrement frappé par des périodes de sécheresse. Aujourd’hui, le développement durable de l’agriculture est un enjeu crucial pour le pays. Sans oublier la mission principale de cette agriculture qui est de nourrir les villes de l’archipel du Cap Vert à partir de produits locaux.
Depuis-07-2011, Essor, membre du CFSI, et son partenaire capverdien ORAC, se sont attelés à la transformation de produits agricoles sur la petite île de São Nicolau (13 000 habitants dont 43 % vivent en milieu rural avec des revenus faibles et irréguliers). A ce jour, l’isolement de l’île entraîne d’importantes pertes agricoles, notamment des fruits. La transformation des produits permettrait de mieux les conserver et de les acheminer vers les marchés urbains des autres îles de l’archipel.
Des groupes d’agriculteurs et d’éleveurs suivent des formations aux différentes techniques de transformation et de conservation des produits (confitures, compotes, sirops et jus de fruits, sauces, tisanes, fromage, viande salée et séchée, etc.). Cette formation est complétée par une information sur l’hygiène, le contrôle de la qualité, le conditionnement, l’emballage et l’étiquetage des produits. Dans ce cadre, un stock de départ d’emballages est mis à disposition des producteurs.
Des formations en comptabilité, administration, gestion et techniques de commercialisation sont également prévues pour soutenir ces nouveaux micro-entrepreneurs.
En 2013, le projet aura formé une centaine de familles de paysans. Elles auront accés à de nouvelles sources d’emplois et de revenus et facilité l’approvisionnement des consommateurs urbains capverdiens en produits agricoles de qualité.
Le CFSI finance ce projet à hauteur de 50 000 euros sur 3 ans (2011-2013).

Autres projets dans la thématique

Au Burkina Faso : la commande publique au secours du consommer local
Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres au monde. Malgré les interventions du Gouvernement et des campagnes agricoles plutôt favorables, la population fait face à des taux de...
Au Burkina Faso, soutenir les jeunes entrepreneurs ruraux
En Afrique, les impacts économiques et sociaux de la Covid-19 tels que le chômage, l'insécurité alimentaire ou les conflits armés sont une préoccupation majeure pour la jeunesse africaine. ...
Covid-19 : mobilisons-nous pour la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest !
Au Burkina Faso, les citadins achètent leurs fruits et légumes au bord des routes ou dans les quartiers populaires. Avec les mesures de confinement, et alors que les récoltes battaient leur plein,...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.