En Mauritanie, maïs, sorgho et mil garantissent les micro-crédits.

En Mauritanie

La saison des pluies ou hivernage débute en ce moment. Leurs stocks étant écoulés, les familles du sud du pays, majoritairement paysannes, ont du s'endetter pour acheter à un prix élevé de quoi se nourrir. Pour pouvoir rembourser ces crédits, elles seront contraintes de vendre leur production dès la récolte, alors que les prix sont au plus bas.
Et elles devront racheter ces mêmes denrées bien plus chères quelques mois plus tard, lors de la prochaine période de soudure.
Pour briser ce cercle vicieux, le GRDR met en oeuvre, grâce à l'appui du CFSI, un dispositif de crédit stockage. Dès cette année, 150 agriculteurs du Guidimakha vont pouvoir obtenir un crédit en déposant une partie de leur récolte en garantie. Grâce à cet argent, ils pourront financer leurs activités de saison sèche (manutention, cueillette, etc.), habituellement insuffisantes pour couvrir leurs besoins. Une fois le prêt remboursé, les producteurs récupéreront leurs stocks et pourront soit nourrir leurs familles sans avoir à s'endetter auprès de commerçants, soit vendre ces denrées sans les brader. En cas d'incapacité de remboursement, le stock sera vendu à un grossiste, la plus-value réalisée revenant alors aux producteurs.
Afin de mener à bien ce projet qui s'étaendait de-09-2009 à juilet 2010, 15 000 € ont été nécessaires pour permettre au CFSI de soutenir le GRDR, association membre.
Avec un don de 100 €, vous permettez à une famille de devenir autonome en rompant le cycle production/endettement.

Autres projets dans la thématique

Au Bénin : les parents d’élèves se mobilisent pour une alimentation locale de qualité !
Si la scolarisation des enfants progresse au Bénin (76 % achèvent le cycle primaire et entrent au collège), les cantines sont très rares et la mauvaise alimentation constitue un frein à la...
En Guinée Conakry, les vendeuses de rue en première ligne pour le bien manger
La restauration de rue est un secteur économique de première importance dans les villes ouest-africaines : un grand nombre de femmes mènent cette activité rémunératrice sur le pas de leur porte...
Covid-19 : mobilisons-nous pour la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest !
Au Burkina Faso, les citadins achètent leurs fruits et légumes au bord des routes ou dans les quartiers populaires. Avec les mesures de confinement, et alors que les récoltes battaient leur plein,...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.