Former les organisations paysannes de l'Afrique de l'Ouest

Former les organisations paysannes de l'Afrique de l'Ouest

Il y a plus de 10 ans, des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest ont décidé de travailler ensemble. Elles ont constitué le ROPPA, un réseau qui regroupe aujourd’hui 15 organisations nationales.
Depuis, le ROPPA est présent dans de nombreuses négociations internationales, en Afrique mais aussi au niveau international à l’Organisation Mondiale du Commerce. Convaincu que l’agriculture africaine peut nourrir les africains, il s’est mobilisé pour que les Etats africains consacrent 10 % de leur budget à l’agriculture.
Pour que ce souhait devienne une réalité, il est indispensable de renforcer les organisations de chaque pays. C’est à dire permettre à des responsables d’organisations paysannes de se former sur les politiques agricoles, d’apprendre à négocier avec des décideurs et à définir des priorités. Au programme : la formation de 25 représentants et l’édition d’un manuel qui servira de référence aux plates-formes nationales. Ainsi, elles pourront mieux définir avec les organisations paysannes de leurs pays les actions prioritaires pour donner à l’agriculture africaine les moyens de son développement.
Ce projet est mené par le Gret, membre du CFSI. Il s’inscrit dans le cadre du programme société civile et participation. Pour le mener à bien, le CFSI mobilise 48 000 euros (2011-2012).
Pour en savoir plus : lire l’interview de Mamadou Goïta, secrétaire exécutif du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), paru dans Transrural Initiatives n°409 –09-2011.

Autres projets dans la thématique

Capitalisation du programme Société Civile et Participation (2010-2013)
Analyse transversale rédigée par l'IRG...
Cameroun, République centrafricaine, Tchad : quand l’avenir de la jeunesse passe par la formation agricole et rurale
Le Cameroun, la République Centrafricaine (RCA) et le Tchad sont des pays très pauvres. Une grande partie de la population ne vit qu’avec moins de un euro par jour. Au Tchad, 73 %...
En Guinée, collectivités et société civile s’unissent pour le développement local
Depuis 2006, les collectivités locales de Guinée disposent de compétences pour définir et mettre en œuvre des politiques répondant aux besoins des populations....

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.