En Algérie : les jeunes font découvrir la culture et la beauté de la ville d’Oran

Futurs guides à Oran - Bel Horizon, Joussour 2021

Depuis 20 ans, l’association Bel Horizon aujourd’hui présidée par Kouider Metair, propose des formations pour devenir guide touristique et culturel.

« Nous disons dès le départ aux jeunes qu’ils ne sont pas là uniquement pour faire des promenades guidées avec des touristes, nous formons également des lanceurs d’alertes sur le patrimoine et sa préservation ».

Celui-ci nous explique que les étudiants fraîchement diplômés reçoivent également des cours en loi du patrimoine. En plus d’accompagner des groupes de touristes nationaux ou internationaux à la découverte d’Oran, les jeunes guides ont la mission d’alerter l’opinion publique sur les questions de préservation du patrimoine. Ils sont effectivement les mieux placés pour être force de propositions auprès des autorités locales.

En 2021, plus de 100 jeunes âgés en moyenne de 25 ans ont bénéficié d’une formation de 6 mois, intégrant des cours théoriques sur l’histoire d’Oran et ses monuments ainsi que des visites de terrain. Malheureusement,  la question de la reconnaissance du métier d’accompagnateur touristique reste à définir par les autorités. « La plupart des guides issus de nos formations travaillent en freelance par la suite, mais la situation reste complexe pour eux » explique Amira Benachour, une assistante de la formation guide touristique.

Reconnue pour sa compétence, Bel Horizon est régulièrement sollicitée comme institution ressource, notamment comme jury de thèse de doctorat. La dernière en date a porté sur « L’apport de l’action citoyenne pour la patrimonialisation » et a été soutenue à l’École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme. Comme le souligne Kouider Metaïr : « Généralement, nous sommes un objet d’étude pour les étudiants désirant faire un stage ou une recherche sur nos thématiques. C’est un moyen pour ces derniers de découvrir le terrain et le tissu social qui le compose et qui gravite autour ».

Pour en savoir plus sur ce projet. 

Autres projets dans la thématique

Joussour se mobilise pour la défense des droits de l’enfant 
Face à la recrudescence des violences familiales exacerbées par la crise sanitaire, les membres de Joussour se sont mobilisés le 20 novembre 2021 en faveur de la protection des enfants contre les...
Algérie : redonner aux enfants l’envie de sourire après les incendies meurtriers de l’été 2021
Face aux incendies meurtriers qui ont ravagé la Kabylie au cœur de l’été 2021, l’association l’Etoile Culturelle d’Akbou a immédiatement réagi pour soutenir les populations victimes de...
Algérie : les enfants autistes, grands oubliés de la crise Covid-19
L’association WAFA gère un centre de prise en charge d'enfants, de jeunes autistes et déficients mentaux à Constantine. La fermeture du centre pendant la pandémie a entraîné une dégradation...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.