Approvisionner les villes ouest-africaines en lait local

Approvisionner les villes ouest-africaines en lait local

Compte-rendu de l'atelier organisé par le CFSI, le 15-10-2014 avec la participation du GRET et d’ Ingénieurs sans Frontières et le concours de l’IRAM, dans le cadre des rencontres « nourrir les villes 2014 » du programme de Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest (PAFAO) Fondation de France – CFSI, avec le soutien de l’AFD.
La consommation ouest-africaine de produits laitiers explose, de même que les importations. La production locale progresse mais à un rythme nettement inférieur à la demande. Ce phénomène touche à la fois des pays produisant l’essentiel de ce qu’ils consomment, tels que le Mali ou le Niger et des pays dont les besoins sont couverts majoritairement par des importations (Sénégal et Côte d’Ivoire, par exemple). Comment renforcer les capacités des producteurs ouest-africains à répondre à la demande croissante des consommateurs en produits laitiers ? C’est cette question que l’atelier organisé par le CFSI a débattue avec des professionnels et des experts des filières « lait » en Afrique de l’Ouest et en Europe, le 15-10-2014. La rencontre a mis l’accent sur deux sujets :

quels modèles et politiques de développement des filières « lait » en Afrique de l’Ouest ?
 
quel est l’impact des politiques européennes sur les filières «lait» en Afrique de l’Ouest ?

Télécharger le document [362Ko.pdf]

Autres projets dans la thématique

Au Togo, réduire la vulnérabilité des femmes agricultrices de la plaine de Djagblé
En Afrique, les femmes représentent la moitié de la main d'œuvre agricole. Malheureusement, leurs difficultés d'accès à la propriété, au crédit et aux instances de décision réduisent les...
Au Burkina Faso : la commande publique au secours du consommer local
Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres au monde. Malgré les interventions du Gouvernement et des campagnes agricoles plutôt favorables, la population fait face à des taux de...
Au Burkina Faso, soutenir les jeunes entrepreneurs ruraux
En Afrique, les impacts économiques et sociaux de la Covid-19 tels que le chômage, l'insécurité alimentaire ou les conflits armés sont une préoccupation majeure pour la jeunesse africaine. ...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.