Alternatives économiques : "Nos voitures carburent-elles à la faim ?"

Alternatives économiques : "Nos voitures carburent-elles à la faim ?"

Au sommaire :
Manger ou conduite, faudra-t-il choisir ?  //  La nouvelle flambée des matières premières agricoles est en partie liée aux volumes colossaux dédiés aux agrocarburants, en dépit de leur impact négatif sur la sécurité alimentaire mondiale et l’environnement.
Mains basses sur les terres au Sud  //  Dopées par le boom des agrocarburants, les acquisitions foncières se multiplient dans les pays du Sud. Le plus souvent au détriment des populations.
Vraies concessions contre fausses promesses  //  Au Libéria, Sime Darby, numéro un mondial de l’huile de palme, a commencé l’exploitation de 311 000 hectares de terres concédées, mais les « villages » promis ne sortiront de terre que d’ici à 2025.
La société civile marque des points  //  Les effets pervers des agrocarburants sont désormais reconnus par la communauté scientifique et les organisations internationales. Reste à convaincre les décideurs politiques.
La filière jatropha, une solution locale contre la pauvreté ?  //  A la différence des grands projets tournés vers l’exportation, des filières locales de production d’agrocarburants dans des exploitations familiales peuvent avoir un rôle bénéfique pour le développement.
Télécharger le n°316bis d'Alternatives économiques –09-2012 [3.39Mo.pdf]

Autres projets dans la thématique

Enjeux climatiques et désordres alimentaires : parlons des solutions !
Absente des négociations de la Cop 21, la question de la sécurité alimentaire est au cœur des enjeux climatiques ...
Défendre les droits à la terre : un combat à hauts risques
43 défenseurs des droits à la terre ont été assassinés entre 2011 et 2014, dénonce un rapport que viennent de publier la FIDH et l’OMCT [1]. Ce chiffre, déjà considérable, est pourtant...
Au menu du festival ALIMENTERRE : une ouverture sur le monde
Chaque année, plusieurs invités internationaux viennent témoigner de leurs expériences pendant une quinzaine de jours à travers la France dans le cadre du festival...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.