Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Essaimer l'apiculture au Bénin | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Essaimer l'apiculture au Bénin

Apiculture - crédit photo : Bastien Breuil

L’apiculture est une activité complémentaire de l’agriculture. Elle favorise notamment la biodiversité grâce à la pollinisation effectuée par les abeilles. Au Bénin, les conditions sont favorables et la production de miel permet aux jeunes de dynamiser les régions rurales.

Le Bénin est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique de l’Ouest. L’essentiel de ses revenus provient du secteur agricole qui, paradoxalement, peine à faire vivre les habitants des campagnes où la pauvreté est en augmentation depuis 2000. Près de la moitié de la population vit avec moins de 1 € par jour.

La ville de Kétou se situe au sud du pays, près de la frontière avec le Nigéria, dans une des grandes zones à miel du Bénin. On y trouve des cultures de maïs, de sorgho, de coton, de palmier à huile, d’arachide, d’avocatier ou encore de cocotier et de goyavier. Ces plantes sont favorables à l’élevage des abeilles.

L’Union Béninoise des Maisons Familiales Rurales lutte contre l’insécurité alimentaire. Elle forme des producteurs et aide des jeunes à créer des activités économiques en milieu rural. Cette association a choisi cette zone pour développer l’apiculture : elle propose des formations pratiques, met du matériel apicole à disposition des stagiaires et les accompagne dans l’installation de leurs ruchers. Ces jeunes volontaires apprennent à faire du miel mais aussi à se faire connaître pour le vendre. Le processus d’apprentissage est donc complet.

Ce projet concerne près de 300 familles. Il participe au maintien des dynamiques rurales et à la vivacité de la vie sociale à la campagne. Les populations de la région de Kétou pourront consommer du miel, aliment encore peu disponible, à un prix raisonnable car les frais de transports seront limités par la proximité entre vendeurs et acheteurs.

Ce projet est financé dans le cadre du programme « Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest ». En 2013, 11 951 € ont été attribués pour sa mise en œuvre.