Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Ressources et presse | Comité Français pour la Solidarité Internationale

bannière programme

Rechercher

Les critères choisis sont :

  • Type de média : Vidéo

Festival de films ALIMENTERRE au Togo : au-delà des débats, un tremplin pour des actions de terrain. Interview de Komi Abitor, directeur général d'ETD.

14/12/2012
Komi Abitor - Directeur général d'ETD Togo
Depuis 3 ans, l’ONG togolaise ETD, spécialisée dans le soutien aux petites entreprises rurales de transformation de produits agricoles (riz et soja),  participe au Festival de films ALIMENTERRE au Togo. Sa connaissance des réalités de terrain est très appréciée par le public lors des débats autour des films.

Depuis 3 ans, l’ONG togolaise ETD, spécialisée dans le soutien aux petites entreprises rurales de transformation de produits agricoles (riz et soja),  participe au Festival de films ALIMENTERRE au Togo. Sa connaissance des réalités de terrain est très appréciée par le public lors des débats autour des films.

Découvrez comment, par le biais du Festival ALIMENTERRE, le ministère de l’agriculture togolais a identifié ETD comme étant un acteur majeur de la promotion de l’agriculture familiale. Un contrat de trois ans a été conclu avec le ministère pour mettre en œuvre des projets de développement rural et de sécurité alimentaire.

Les relations franco-algériennes à travers la citoyenneté des deux rives, d'hier à aujourd'hui

14/11/2012
Programme Joussour : rencontre du 29 juin 2012 à Nanterre !
En ce cinquantenaire de la fin de la guerre d’Algérie et de l’indépendance, comment se souvenir ensemble du passé ? Au-delà de ce nécessaire devoir de mémoire commun, comment tisser des liens entre l’Algérie et la France en s’appuyant sur les citoyens et les associations algériennes et françaises, pour relever les défis communs posés par l’enfance et la jeunesse ? Comment se répondent les questions de citoyenneté d’une rive à l’autre de la Méditerranée pour notamment favoriser l’insertion sociale et économique des jeunes et le vivre ensemble ? C’est pour répondre ensemble à ces questions que la ville de Nanterre et le Programme Concerté Pluri Acteurs Algérie Joussour ont convié des partenaires associatifs et institutionnels algériens et français à venir témoigner de leurs engagements autour d’actions en partenariat franco-algérien.

En ce cinquantenaire de la fin de la guerre d’Algérie et de l’indépendance, comment se souvenir ensemble du passé ? Au-delà de ce nécessaire devoir de mémoire commun, comment tisser des liens entre l’Algérie et la France en s’appuyant sur les citoyens et les associations algériennes et françaises, pour relever les défis communs posés par l’enfance et la jeunesse ? Comment se répondent les questions de citoyenneté d’une rive à l’autre de la Méditerranée pour notamment favoriser l’insertion sociale et économique des jeunes et le vivre ensemble ? C’est pour répondre ensemble à ces questions que la ville de Nanterre et le Programme Concerté Pluri Acteurs Algérie Joussour ont convié des partenaires associatifs et institutionnels algériens et français à venir témoigner de leurs engagements autour d’actions en partenariat franco-algérien.

Cette rencontre autour de la projection du film Autrement citoyen, de la réalisatrice Habiba Djahnine a eu lieu le vendredi 29 juin 2012, au Cinéma Les Lumières, à Nanterre.

Avec : Patrick Jarry, maire de Nanterre, Abdelkader Dehendi, consul d’Algérie à Nanterre, Gérard Perreau Bezouille, premier Adjoint au maire de Nanterre, Georges Morin, président du Groupe pays Algérie de Cités Unies France, Hossein Neouioua, président de l’Assemblé Populaire Communale de Guémar, Amina Izarouken, membre du comité de pilotage de Joussour, M’hamed Kaki, président de l’association Les Oranges ainsi que les membres de Joussour et leurs partenaires : Ali Bey, président de l’association TEJ pour la Santé (El Oued), Pauline Marc, chargée de mission de l’association Batik International et membre du comité de pilotage de Joussour, Fatiha Hamadache et les jeunes de l’association SOS Culture Bab El Oued, Philippe Guérin, directeur du Théâtre du Bout du Monde, Jean-Louis Vielajus, délégué général du Comité Français pour la Solidarité Internationale, ONG garante du PCPA Algérie Joussour et Michel Berthélemy, secrétaire général de l’association des Anciens Appelés Contre la Guerre d’Algérie et leurs Amis.

Cette soirée était le fruit d'un partenariat entre le PCPA Algérie-Joussour et deux de ses membres l’association Cités Unies France et la ville de Nanterre. Le programme Joussour est soutenu par le Comité Français pour la Solidarité Internationale, l’Agence Française de Développement et le Ministère des affaires étrangères.

En savoir plus sur le programme Joussour

Cette projection-débat est organisée avec l’aide financière de la mairie de Nanterre, de l’Agence française de développement, du ministère des Affaires étrangères et européennes et de l’union européenne. Le contenu des débats relève de la seule responsabilité des organisateurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de la mairie de Nanterre, de l’Agence française de développement, du ministère des Affaires étrangères et de l’Union européenne.

Interview d'Olga Mireille KABANABANDZA du PCPA Congo

26/10/2012
Olga Mireille KABANABANDZA
La République du Congo est un pays riche grâce à ses ressources pétrolières, mais où 70 % de ses habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

La République du Congo est un pays riche grâce à ses ressources pétrolières, mais où 70 % de ses habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les droits fondamentaux n'y sont pas respectés, la population n'a pas accès à des services sociaux de base décents. Dans ce contexte, les organisations qui composent la société civile jouent un rôle de plus en plus reconnu et indispensable dans le développement économique et social, le maintien de la paix sociale et la question démocratique au Congo. C'est pour soutenir ces associations que le programme concerté pluri acteurs Congo a été créé en 2008.

Le programme rassemble près d'une centaine d'organisations congolaises et françaises. Il soutient des projets concrets proposés par ces organisations (62 projets depuis 2008). Il facilite leur mise en réseau et favorise la rencontre avec les pouvoirs publics locaux ou nationaux pour la mise en œuvre de politiques de lutte contre la pauvreté plus efficaces et plus proches des besoins réels de la population.

Pour aller plus loin :
Voir des projets du PCPA Congo
Voir le film "Congo, les chemins de la concertation"
Lire "Alternatives citoyennes", la publication du PCPA Congo

Stéphane Hessel pour la conférence "Contre la faim, soyons cohérents !"

15/10/2012
Stéphane HESSEL
En introduction de la conférence "Contre la faim, soyons cohérents !" organisée par le CFSI et l'Afd, Stéphane Hessel (Président d'honneur du CFSI) a souhaité s'adresser aux participants pour leur rappeler qu'en 1948, les Etats membres des Nations-Unies ont signé à Paris la déclaration universelle des droits de l'homme, et se sont ainsi engagés à assurer, sous la super-vision du Haut-Commissaire pour les droits de l'homme, l'accès à l'alimentation de tous leurs habitants.

En introduction de la conférence "Contre la faim, soyons cohérents !" organisée par le CFSI et l'Afd, Stéphane Hessel (Président d'honneur du CFSI) a souhaité s'adresser aux participants pour leur rappeler qu'en 1948, les Etats membres des Nations-Unies ont signé à Paris la déclaration universelle des droits de l'homme, et se sont ainsi engagés à assurer, sous la super-vision du Haut-Commissaire pour les droits de l'homme, l'accès à l'alimentation de tous leurs habitants.

Stéphane Hessel salue le travail des ONG telles que le CFSI ... et se félicite que "de plus en plus les organisations de défense des droits de l'homme considèrent qu'il faut défendre le droit à l'alimentation pour que la paysannerie ne soit pas gênée par les OGM de Monsanto, avec cette révolution verte qui a fait plus de mal que de bien, il y a toute une nouvelle politique à mener". Pour en savoir plus sur le droit à l'alimentation : www.alimenterre.org

Interview de Jean-Louis Vielajus : "Contre la faim, soyons cohérents !"

20/09/2012
Jean-Louis Vielajus
Dans cet entretien à l'AFD, Jean-Louis Vielajus nous explique pourquoi l'accès à l'alimentation doit être, plus que jamais, au coeur des préoccupations des pays du Nord et du Sud. 

Dans cet entretien à l'AFD, Jean-Louis Vielajus nous explique pourquoi l'accès à l'alimentation doit être, plus que jamais, au coeur des préoccupations des pays du Nord et du Sud. 

Il y évoque les effets des politiques européennes sur le développement des pays du sud et sur leur droit à l'alimentation. Aux subventions des exportations européennes en Afrique (à la faveur de la mise en oeuvre de la PAC) se sont greffés d'autres facteurs tel que le développement des agrocarburants industriels issus de produits alimentaires, au détriment des exploitations agricoles familiales africaines, principales sources rémunératrices et garantes de l'autosuffisance alimentaire.

Cette nouvelle demande a conduit à une compétition sur les terres entre produits alimentaires et agrocarburants. Ce phénomène s'est conjugué à l'incertitude et à la sécheresse pour expliquer la flambée récente des prix , supérieure à celle de 2008. Deux logiques s'entrechoquent : celle de d'exigence de production d'agrocarburants en meme temps que la nécessité d'une plus grande production alimentaire. Dans cette configuration, l'aide au développement peine à trouver sa cohérence. Une pression s'exerce à la fois sur les terres et sur les prix qui pénalisent les consommateurs d'Europe mais surtout ceux du Sud, et de l'Afrique précisément. Selon Jean-Louis Vielajus,les politiques mises en place en Europe doivent être principalement analysées sous l'angle des effets potentiellement négatifs que celles-ci peuvent avoir sur les politiques de développement. La réflexion est d'ores et déjà posée, certes pas encore au niveau souhaité, et s'invite également dans le débat français. La relance des agricultures familiales du sud constitue une priorité pour les marchés locaux, la création d'emploi et la distribution des revenus. Il s'agit d'un pilier de la lutte contre la faim et la pauvreté.

Togo : interview de Gbégnowou AYEBOU

29/06/2012
Gbégnowou AYEBOU, coordinateur de l'UAR-P
Gbégnowou AYEBOU, coordinateur de l'UAR-P, présente un projet portant sur le développement des filières locales de commercialisation (fonio, soja...).

Gbégnowou AYEBOU, coordinateur de l'UAR-P, présente un projet portant sur le développement des filières locales de commercialisation (fonio, soja...).

L'UAR-P est partenaire du projet porté par AFDI Aquitaine soutenu depuis 2010 par le CFSI. Interview réalisé par Anne-Françoise Taisne à Lomé en janvier 2012.

 

Interview de Charlotte Sama : les paysans maliens s'organisent

01/12/2011
Charlotte Sama
Charlotte Sama, exploitante rizicole et sécrétaire générale d'une organisation paysanne féminine au Mali, nous parle du problème foncier dans la zone de l'Office du Niger (Mali) et de l'organisation du monde paysan dans cette région. [novembre 2011]

Charlotte Sama, exploitante rizicole et sécrétaire générale d'une organisation paysanne féminine au Mali, nous parle du problème foncier dans la zone de l'Office du Niger (Mali) et de l'organisation du monde paysan dans cette région. [novembre 2011]

Sénégal : interview de Oumou Khairy DIALLO

22/11/2011
Oumou Khairy DIALLO, présidente du DIRFEL
Oumou Khairy DIALLO, présidente du DIRFEL, présente un projet portant sur la valorisation du métier des femmes éleveurs pour la lutte contre l'exode rural et la pauv

Oumou Khairy DIALLO, présidente du DIRFEL, présente un projet portant sur la valorisation du métier des femmes éleveurs pour la lutte contre l'exode rural et la pauvreté au Sénégal.
Partenaires : DIRFEL de Kaolack, AFDI Bourgogne Franche Comté, Fondation de France, CFSI

Table ronde "Le web documentaire, un nouvel espace d'expression pour la société civile ?"

15/06/2010
Retrouvez en images la table ronde "Le web documentaire, un nouvel espace d'expression pour la société civile ?" organisée lors du séminaire "Mettre l

Retrouvez en images la table ronde "Le web documentaire, un nouvel espace d'expression pour la société civile ?" organisée lors du séminaire "Mettre le développement en images"  les 14 et 15 juin 2010 au Comptoir Général, Paris

Table ronde "Le documentaire, un lanceur d'alerte ?"

15/06/2010
Retrouvez en images la table ronde "Le documentaire, un lanceur d'alerte ?" organisée lors du séminaire "Mettre le développement en images"  les 14

Retrouvez en images la table ronde "Le documentaire, un lanceur d'alerte ?" organisée lors du séminaire "Mettre le développement en images"  les 14 et 15 juin 2010 au Comptoir Général, Paris