Côte d’Ivoire : une plateforme SMS pour commercialiser des denrées alimentaires

Côte d'Ivoire : une plateforme SMS pour commercialiser des denrées alimentaires

En Afrique, la téléphonie mobile transforme les modes de vie ruraux. Deux organisations, l’une française, le Rongead, l’autre ivoirienne, Chigata, ont eu l’idée de créer un système d’information sur le marché par SMS pour faciliter la vente de bananes plantain et de manioc.
La commercialisation est un enjeu majeur. Si les circuits de vente sont mal organisés, beaucoup de récoltes se perdent et la rémunération des producteurs est menacée. Faute d’information en temps réel, la volatilité des prix pèse sur les revenus des paysans et les budgets des consommateurs.
Diffuser largement l’information commerciale
L’Office d’aide à la commercialisation des produits vivriers de Côte d’Ivoire assure la collecte hebdomadaire d’informations quantitatives sur le marché. Équipé en matériel informatique, il diffuse l’information via un bulletin hebdomadaire par SMS.
Mieux informés des opportunités commerciales, les paysans en tirent des revenus supplémentaires tout en approvisionnant des villes. Diffusé également sur les radios locales, ce bulletin bénéficie aussi aux consommateurs.
L’innovation est multiple :

technologique (plateforme dédiée à l’information agricole)
méthodologique (produire et diffuser de l’information commerciale destinée aux producteurs)
économique (abonnements payants).

3 000 agriculteurs sont abonnés au service m-Agri et 40 000 (dont 15 800 femmes) reçoivent des SMS d’information sur les prix. 20 organisations paysannes, régulièrement mises en relation avec des grossistes, ont obtenu des débouchés supplémentaires de plusieurs centaines de tonnes.
Ce projet a bénéficié d’un financement CFSI / Agence Française de Développement de 34 984 € dans le cadre du programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest (Pafao). Pour la continuité des actions du CFSI, votre soutien est indispensable.

Autres projets dans la thématique

Au Sénégal : contre la faim, du pain aux céréales locales pour toutes et tous
Avec un taux de pauvreté évalué à 46,7 % en 2011, 17 % de la population sénégalaise souffre encore de malnutrition et 9 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans de malnutrition aiguë. ...
En Guinée-Bissau, des femmes se mobilisent pour défendre une huile de palme durable
Dans la région de Cacheu au nord de la Guinée-Bissau, 600 femmes vivent de l’extraction et de la transformation de l’huile de palme. La forêt où poussent les...
Au Niger : une éleveuse témoigne « Sauvons le lait local »
Depuis 2019 le CFSI anime en France la campagne « N’exportons pas nos problèmes », une initiative d’ONG belges et françaises née en soutien à...

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.