Douce France : la classe traverse le triangle de Gonesse © Douce France : Elzévir Films – De Deux Choses Lune

Dans le cadre du festival ALIMENTERRE 2021 qui se tiendra du 15 octobre au 30 novembre 2021, voici la liste des 9 films qui alimenteront les débats et réflexions sur nos systèmes alimentaires et leurs impacts à l’échelle mondiale.

Parmi les thématiques qui seront abordées : l’impact des politiques agricoles et commerciales mondiales, l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, le rôle de la société civile, les choix de consommation, le développement des filières durables, les conditions de vie des producteurs, ou encore la gestion des communs pour la préservation de l’environnement.

Pourquoi ceux qui nous nourrissent sont également ceux qui ont faim ? Comment un tel système a-t-il été fondé ? Le court métrage d’infographie Paradoxe de la faim montre trois pays dont la spécialisation agricole impacte la capacité des populations locales à se nourrir : le Burkina Faso, le Pérou et l’Indonésie. A la fois dense en informations et accessible, le documentaire permet une première approche de l’analyse des politiques commerciales. Des leviers au niveau national (taxations, subventions) aux politiques commerciales internationales libérales, plusieurs échelles sont explorées et permettent de comprendre les dysfonctionnements de notre système alimentaire.
Film réalisé par  SOS faim / Iles de Paix /10’/ 2020 / Français.

Et si le monde s’alimentait comme une famille européenne ? Quels leviers sont entre les mains des consommateurs pour avoir une alimentation qui soit davantage durable et solidaire ? Voilà les questions que se sont posées plusieurs familles que l’on suit dans Manger autrement, l’expérimentation. A partir de la prise de conscience du volume nécessaire à la production de leur alimentation, via un « champ témoin », elles vont tenter d’adopter des pratiques alimentaires plus vertueuses. Au cœur de ce documentaire, l’impact de nos choix de consommation ici et sur les lieux de production ailleurs.
Un film réalisé par Andrea Ernst / ARTE / 90’/ 2018 / Français.

Sur qui repose l’alimentation des villes ? Face à l’étalement urbain, que deviennent les populations vivant autrefois des terres en périphérie ? À travers l’exemple de la ville de Dakar, Le Festin dénonce les contradictions des politiques urbaines. Par des entretiens, à la tournure militante, les populations locales mettent en lumière les incohérences du capitalisme.
Un film réalisé par  Anne-Sophie Guillaume, Thomas Michel et Papis Coly / ZIN TV, La Via Campesina / 2020 / 41′ /  Français sous-titré français

A-t-on le pouvoir d’agir sur son territoire quand on a 17 ans ? Quelles activités choisit-on pour nos territoires ? Comme celles-ci impactent nos vies ? Douce France suit des jeunes lycéens dans leur quête de réponse. Avec comme point de départ un projet de construction de parc de loisirs sur des terres agricoles, les lycéens vont à la rencontre de divers acteurs pour tenter de fonder leurs opinions. À la fois drôle et intrépides, le film interroge la citoyenneté des jeunes et met en lumière le caractère multidimensionnel de notre alimentation.
Un film réalisé par
Geoffrey Couanon / Elzévir Films – De Deux Choses Lune / Jour2Fête / 2021 / 95′ / Français

Quelles sont les alternatives au système agro-industriel ? Dans quelles mesures l’alimentation peut-elle être un levier pour répondre aux défis écologiques, économiques et sociaux de notre époque ? En quête de réponses, de témoignages, de pratiques différentes, des jeunes agronomes vont dans plusieurs continents. Dans Nourrir le changement, l’alimentation est perçue comme un droit humain, et non comme une marchandise. Grâce à une approche positive, le film dessine les concours d’un futur alimentaire réjouissant.
Un film réalisé par Camille Montocchio / Agro & Sac à dos / 68’/2020 / / Français et sous-titré français (espagnol, massaï, tétum, portugais, anglais)

Face au réchauffement climatique, comment adapter les cultures, où trouver des solutions ? UAR-The Resilient suit le voyage d’un éleveur bovin norvégien, frappé de plein fouet par la sécheresse. Amoureux de son métier, il va aller chercher des solutions auprès d’une femme paysanne au Malawi.
Un film réalisé par Julie Lunde Lilesaeter /28’/ 2020 / Sous-titré français (norvégien, anglais, tumbuka).

Et si les techniques paysannes ancestrales pouvaient apporter des solutions pour enrichir les sols appauvris ? L’utilisation des arbres « fertilitaires », une pratique remise au gout du jour au Togo. L’Arbre Providence met en lumière cette pratique agroforestière et la coopération entre associations et populations locales, toujours dans l’objectif d’acquérir une autonomie alimentaire la plus respectueuse possible de l’environnement et des hommes.  Un film réalisé par Michel Hellas / Triangle 7 /52’ / 2020 / Français.

Quels sont les mécanismes justifiant qu’un aliment venu de loin coute parfois moins cher que ce même aliment produit localement ? Alors que les limites de notre système de production alimentaire ne sont plus à prouver, dans le monde entier, des acteurs s’activent à la création d’un modèle résilient. Ce sont ces acteurs, qui replacent l’humain au centre de leur réflexion, qui sont mis en avant dans Sur le champ ! Un film positif et riche dans les leviers d’action présentés, et qui permet une première approche du système alimentaire.
Un film réalisé par  Michaël Antoine, Nicolas Bier, Jean Simon Gérard / SOS Faim, Iles de Paix, Autre Terre / 2020 / 61’45 / Français , espagnol, morée

Comment sortir du système d’élevage traditionnel ? Quels en sont les avantages et inconvénients ? En suivant des éleveuses et éleveurs dans trois fermes, Au-delà des clôtures raconte, leur transition vers des systèmes plus respectueux des hommes, de la nature et des animaux. Ces agriculteurs confient leurs motivations pour changer, leurs peurs, leurs difficultés, les intérêts et les risques des systèmes plus économes et autonomes vers lesquels ils se sont tournés.
Un film réalisé par Matthieu Babiar et Séverine Duchêne / DéTERREminés / 2020 / 52′ / Français.

Pour en savoir plus sur le festival ALIMENTERRE, cliquez ici.

Téléchargez le communiqué de presse du 18/06/21

Pour continuer nos actions, nous avons besoin de votre soutien, faites un don.

crédit photo : Douce France : la classe traverse le triangle de Gonesse © Douce France : Elzévir Films – De Deux Choses Lune

 

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.