Agir pour le droit à la santé et à la sécurité dans l’agriculture

Avec plus d’un milliard de travailleurs agricoles, l’agriculture procure près de 30 % des emplois mondiaux. C’est la première source d’emplois dans les pays en développement, le travail agricole y étant souvent informel, notamment au sein des fermes familiales.
C’est également une des activités les plus dangereuses : exposition à des pesticides et autres produits agrochimiques, manutention de lourdes charges…. Le Bureau international du travail chiffre à 170 000 le nombre annuel de décès de travailleurs agricoles, ce qui représente environ 50 % de tous les accidents du travail mortels. À propos des enfants au travail, il ajoute que près de 60 % d’entre eux sont employés dans l’agriculture et sont donc particulièrement exposés à ces risques.
On le voit, la promotion du droit à la santé et à la sécurité dans l’agriculture est un enjeu majeur. Pour faire progresser la réalisation de ce droit, le CFSI avec la CGT, la FNAF-CGT, Bananalink, la Fédération Artisans du monde et ActionAid France agissent pour que les États qui ne l’ont pas encore fait, ratifient la Convention 184 de l’Organisation internationale du travail sur la santé et la sécurité dans l’agriculture et appliquent la Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales.
Dans ce cadre les CFSI et ses partenaires viennent de publier une brochure, illustrée par les exemples des conditions de travail dans les bananeraies et les vignobles.
Téléchargez la brochure Le travail, c’est la santé ? en français [pdf.3.4 Mo]
Download the English version of « Danger: Work May Be Harmful to Health! » [pdf.3.4 Mo]
Descarga la versión en español ¿El trabajo es salud? [pdf.3.4 Mo]

En faisant votre don, n'oubliez pas les avantages fiscaux !

Dans les 3 semaines suivant la réception de votre don, le CFSI vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Particuliers

66 % du montant de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable
(au-delà, report sur les 5 années suivantes).
Ainsi, un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €.

Entreprises

Vos dons vous offrent une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % de leur montant dans la limite de 10 000 euros ou de 0.5 % du CA. H.T.
Au-delà de ce plafond ou en cas de déficit, un report est possible sur les 5 exercices suivants.