Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Protégeons les exploitations laitières familiales en Afrique de l'Ouest ! | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Protégeons les exploitations laitières familiales en Afrique de l'Ouest !

Jeune femme en train de traire une vache, Burkina Faso © APESS

En Afrique de l’Ouest, un accord de partenariat économique (APE), en cours de négociation avec l’Union européenne, menace la viabilité économique des élevages laitiers. 

La suppression des droits de douane sur la plupart des produits européens, dont le lait en poudre, pourrait créer une situation de crise.

Le CFSI et ses partenaires accompagnent les éleveurs dans la transformation et la vente de leurs produits. L’idée : renouveler l’intérêt des consommateurs en améliorant la qualité et en remettant au goût du jour des recettes régionales.

Dans la région de Dakar, l’Association pour le développement de Namarel (Adéna), a formé 350 producteurs aux normes d’hygiène et aux techniques de production du lait (soins vétérinaires, nourriture pour les vaches).

« La formation des femmes productrices et l’amélioration de notre équipement de transformation nous ont permis de développer la fabrication de lait caillé, de fromage et de beurre. Nous avons pu ainsi développer nos ventes et recruter 15 jeunes pour acheminer le lait des producteurs à la laiterie », témoigne Mayréme Diéri Ndiaye, chargée de gestion d’une mini laiterie au Sénégal.

La production de la mini laiterie villageoise a ainsi augmenté de 5 %. La création de 2 circuits de distribution et de commercialisation vers les villes de Saint Louis et de Louga s’est traduite par une augmentation de 3,5 % des ventes. 50 familles d’éleveurs sont bénéficiaires de cette action.

Au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal, le CFSI et ses partenaires soutiennent depuis 2010 plus de 10 projets en faveur du développement de la filière lait local.

Pour que ces actions continuent, nous avons besoin de votre soutien.