Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Algérie : mobilisation pour l'emploi des femmes non qualifiées | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Algérie : mobilisation pour l'emploi des femmes non qualifiées

Atelier sur le genre © Fard

En Algérie, le taux de chômage des femmes atteint près de 16 % en milieu urbain et 19 % en milieu rural. Chez les jeunes filles âgées de 16 à 24 ans, ce taux s’élève à 45,3 % (source : enquête annuelle pour 2015 sur l’emploi et le chômage, Office national des statistiques algérien).

Fondée en 1995, l’association Femmes Algériennes Revendiquant leurs Droits (FARD)  œuvre  pour le respect de la personne humaine, l’égalité devant la loi et le soutien aux femmes par la formation, l’accompagnement et la sensibilisation.

Ces derniers mois, elle a mené un projet soutenu par le programme Joussour. FARD accompagne des jeunes femmes âgées de 18 à 35 ans en recherche d’emploi. Elle a développé, en articulation avec la Direction des Affaires Sociales, des dispositifs de coaching et de bilans de compétences. Ces jeunes femmes vivent dans des quartiers défavorisés d’Oran et en zone rurale. Pour ce faire, FARD s’appuie sur les compétences des femmes issues des mêmes quartiers et zones rurales que l’association a formées à cet accompagnement.

A l’issue d’une journée d’étude destinée à identifier et à échanger sur les opportunités de formations et d’emplois dans la Wilaya d’Oran, un espace de travail visant à pérenniser ces services et à poursuivre l’action dans la durée a été installé.

En 2015, 100 jeunes femmes ont ainsi été informées et sensibilisées aux possibilités de formations qualifiantes et d’emploi dans la localité. 50 femmes se sont formées aux techniques de recherche d’emploi et 30 jeunes femmes se sont inscrites dans un processus d’accès à l’égalité des chances par l’accès à la formation et/ou à l’emploi développé par l’association.

Ce projet a bénéficié d'un financement du CFSI, de l’Agence Française de Développement et de la Fondation de France de 14 733 € dans le cadre du programme PCPA Joussour. Pour la continuité des actions du CFSI, votre soutien est indispensable.