Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Journée cinéma à Paris avec les jeunes lauréats en juillet 2016 | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Actualités

bannière programme

Journée cinéma à Paris avec les jeunes lauréats en juillet 2016

18/07/2016
Clara, Pauline et Enzo, élèves de 2nd10 lycée Philippe Lamour © Christine Audouy

Le mercredi 6 juillet 2016, 3 élèves de la seconde 10 du lycée Philippe Lamour de Nîmes se sont rendus à Paris pour participer à une journée sur le thème du cinéma à travers les âges. Leur classe a remporté en mai dernier le Prix ALIMENTERRE du court-métrage lycéen avec leur film Au bout du fil, lors de la remise des Prix qui a eu lieu au Ministère de l’Agriculture.

Pour voir le film, cliquez ici

C’est l’exposition de la cinémathèque française dédiée à Gus Van Sant qui a introduit la journée. Designer, photographe et cinéaste d’inspirations variées, le réalisateur américain a su intriguer les élèves et les mettre dans la peau de ses personnages. La découverte de son œuvre variée aura été une belle rencontre pour tout le groupe qui en ressort connaisseur sur les procédés de la subjectivité au cinéma et curieux de connaître mieux l’œuvre du cinéaste.

Une remontée dans le temps a ensuite mené les lycéens à la fondation Seydoux Pathé, à l’époque ou le cinématographe était encore un projet futur, et où l’invention dernier cri était la lanterne magique, une machine permettant de projeter des images fixes en couleur. A l’époque où le film en noir et blanc ne connaissait pas le son et où un pianiste décidait, avec à sa musique, ce que le public allait ressentir. Grâce à l’incroyable travail de conservation de la fondation, les élèves ont pu découvrir le cinéma à travers les évolutions techniques des caméras et des projecteurs. Pour développer le marché de la pellicule, Charles Pathé a été le premier à encourager le cinéma amateur, simplifiant ses drôles d’appareils pour les rendre faciles d’utilisation au plus grand nombre.

D’ailleurs, les élèves de la seconde 10 sont les dignes héritiers, cinéastes en herbe, de cette démocratisation du cinéma. Quelques uns d’entre eux entrent l’année prochaine en spécialité vidéo, de belles aventures cinématographiques en perspective.

Le Prix ALIMENTERRE est coordonné par le CFSI et l’enseignement agricole. Près de 180 jeunes de toute la France ont réalisé des films en 2016 sur l’agriculture, l’alimentation et le climat. La quatrième édition a été lancée en mai 2016 sur le thème : "Nourrir la planète aujourd’hui et demain". La date limite pour remettre les films est prévue le 20 mars 2017. Elle est ouverte aux jeunes de 14 à 25 ans.

Plus d’informations pour participer au Prix ALIMENTERRE.