Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Ces invisibles qui nous nourrissent | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Actualités

bannière programme

Ces invisibles qui nous nourrissent

25/11/2013
© Neil Palmer (CIAT)

80 % de l’alimentation mondiale – y compris française – est fournie par l’agriculture « familiale », c’est à dire reposant essentiellement sur de la main d’œuvre familiale. Elle rassemble près de la moitié de la population mondiale et a une contribution majeure à la sécurité alimentaire. Et pourtant, elle reste le plus souvent invisible.

C’est pour rendre visible cette majorité silencieuse et indispensable que les Nations Unies ont lancé, le vendredi 22 novembre, l’Année internationale de l’agriculture familiale.

Une année pour prendre conscience, s’il en est besoin, de sa contribution à la réduction de la faim, à la stimulation des économies locales comme à une gestion raisonnée des ressources naturelles.

Une année, aussi, pour lever les contraintes qui pèsent sur les hommes et les femmes qui pratiquent cette agriculture, tant ils sont ignorés par les politiques agricoles et privés des moyens nécessaire à exercer dignement leur métier : formation, accès à la terre, à l’eau, au crédit, etc.

Une année citoyenne pour chacun d’entre nous, en soutenant les agricultures familiales en France (consommer solidaire et responsable) et à travers le monde (soutenir les initiatives paysannes).

Avec le CFSI, soutenez des initiatives pour nourrir les villes en Afrique de l’Ouest. Celles-ci produisent des résultats concrets pour les populations. Au Bénin, chaque semaine, un réseau d’agriculteurs commercialise 2 tonnes de légumes et de fruits à Cotonou, la capitale. D’ici trois ans, grâce à vous, il accueillera 450 producteurs et une centaine de transformatrices pour approvisionner des cantines scolaires et plus de 1 000 familles urbaines. Ainsi vous démontrerez que l’agriculture familiale reste le meilleur rempart contre la faim dans le monde. D’avance un grand merci pour votre don !

Pour en savoir plus sur l'agriculture familiale :

Lire l'article d'Isabelle Duquesne, responsable programme agriculture et alimentation du CFSI "Défendre et promouvoir l'agriculture familiale", paru dans Afrique Méditerranée Business, novembre 2013

Rendez-vous sur le centre de ressources www.alimenterre.org. Ce site collaboratif donne accès à une information riche et actualisée sur les enjeux agricoles et alimentaires : interviews d’acteurs, innovations de terrain, décryptages d’études, d’actualités et outils de sensibilisation.