Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
France-Algérie : regards croisés sur la culture, instrument de mobilisation privilégié d'une jeunesse citoyenne et solidaire | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Actualités

bannière programme

France-Algérie : regards croisés sur la culture, instrument de mobilisation privilégié d'une jeunesse citoyenne et solidaire

13/11/2014
Association Smile © Yacine Mostefaoui

Table ronde le 3 décembre 2014 à 18h30 à la Mairie d'Aubervilliers

Sur les deux rives de la Méditerranée, la mobilisation d’une jeunesse citoyenne et solidaire constitue un enjeu d’importance. La culture (cinéma, théâtre, lecture, musique, vidéo) est l’un des instruments privilégiés de cette mobilisation et de son expression. Nombre de projets portés par des jeunes et/ou développés en leur faveur sont soutenus par Joussour. Ces initiatives témoignent de ces solidarités de proximité avec des publics précarisés ou marginalisés qui renforcent, globalement, les liens sociaux. Cette table ronde est conçue comme un espace d’échanges entre jeunes algériens et français porteurs de projets et d’engagements citoyens et solidaires. Elle permettra de valoriser l’investissement d’une jeunesse actrice de la vie de la cité tant en Algérie qu’en France.

INTERVENANTS

Manon Aounit
Intervenante théâtre – Aubervilliers
 
Abdelghani Bouchemakh
Association Tadukli, projet «Des bibliothèques redynamisées » – Bouira
 
Sofiane Chemirou
Association Tudert, projet « Théâtre pour tous » – Béjaïa
 
Raja Kateb
Association SMILE, projet « Sol Project » – Oran
 
Yacine  Mamouni
Chargé de communication vidéo au service jeunesse de la ville d'Aubervilliers
 
Benyamin  Miret
Présidente du Conseil local des jeunes de la ville d'Aubervilliers
 
Seïd Mokrani
Directeur de l'association KUSO, éducation par la BD – Aubervilliers 
 
Mickaël Lascar
Responsable du secteur musique de l'Office Municipal Jeunesse d’Aubervilliers 
 
Fayçal Zeghib
Association des activités de la maison de jeunes El Bayadha « Citoyenneté des jeunes à travers l'audiovisuel » – El Oued

ANIMATION

Sami Loucif l Chargé de suivi et d’animation des rencontres régionales et thématiques de Joussour (PCPA Algérie). 

ENTREE GRATUITE SUR INSCRIPTION
Pour s’inscrire, formulaire à remplir en ligne à l’adresse suivante : http://goo.gl/forms/hOmBdK3937
 
PLAN D'ACCES
Hôtel de ville d’aubervilliers
Salle du conseil municipal
2 rue de la commune de paris
93300 aubervilliers
 
Accès par les transports en commun :
Métro : Ligne 7 – Direction – La Courneuve – 8 mai 1945.
Descendre à la station Aubervilliers – Pantin – Quatre chemins. 
Ensuite prendre le bus Ligne N°150 ou N°170
et descendre à l’arrêt Mairie d’Aubervilliers.
 
 
Cette table ronde est co-organisée par Joussour, la Ville d’Aubervilliers, Cités Unies France et le CFSI avec le soutien de l’Agence Française de Développement, du ministère des Affaires étrangères et de la Fondation de France. Le contenu des débats relève de la seule responsabilité des organisateurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant les positions de l’Agence Française de Développement, du ministère des Affaires étrangères et de la Fondation de France.