Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
Le CFSI au Salon de l'Agriculture 2017 pour présenter le film "coup de coeur" du Prix ALIMENTERRE 2016 | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Actualités

bannière programme

Le CFSI au Salon de l'Agriculture 2017 pour présenter le film "coup de coeur" du Prix ALIMENTERRE 2016

01/03/2017
logo du Salon de l'agriculture

Camille Lévêque, 24 ans, jeune réalisatrice engagée pour une agriculture durable présente son film d’animation « On récolte ce que l’on sème », coup de cœur du Jury du Prix ALIMENTERRE, et rencontre les candidats à la Présidentielle.

Originaire de Pays de la Loire, Camille Lévêque, est inscrite en licence professionnelle d’expertise agricole et environnementale à Aurillac. Artiste, elle se ballade toujours avec son calepin pour immortaliser les femmes et les hommes qui s’engagent, comme elle, pour une agriculture durable.

Emballée par l’idée de partager son point de vue, elle réalise en 2016 le court métrage « On récolte ce que l’on sème »  qui montre les liens entre agriculture et climat. Elle remporte le coup de cœur du Jury du Prix ALIMENTERRE, qu’elle reçoit des mains du climatologue Jean Jouzel, Prix Nobel de la Paix.

« Je voulais un film qui provoque des sentiments et des questionnements » raconte-t-elle lors de la remise du Prix en mai dernier, « car notre modèle alimentaire en France et dans le monde n’est pas viable ». Pour cela, elle a choisi un format d’animation, « un média neutre qui permet de toucher plus de monde, notamment les jeunes».

Depuis, son film d’animation a fait le tour de France. Programmé en première partie du Festival de films documentaires ALIMENTERRE auprès de 70 000 spectateurs, il soulève louanges et compliments. La clé du succès : beaucoup de travail. Son appétence pour le dessin et ses talents d’illustratrice ont fait le reste.

Venue présenter son film au Salon de l’Agriculture ce mardi 28 février 2017, Camille a également décroché plusieurs rendez-vous avec des candidats à la Présidentielle et se pose comme représentante d’une jeunesse qui se questionne.

Elle croit plus que jamais qu’il est possible d’agir : « j’essaie de m’engager autant que possible à mon échelle, de discuter avec les gens et de leur dire qu’on peut agir pour une agriculture citoyenne, locale et écologique».

Pleine d’espoir, Camille est tournée vers l’avenir: « Bien sûr que j’ai d’autres projets, je veux voyager et étudier les solutions dans d’autres pays car je suis persuadée qu’un autre modèle agricole est possible ». 

Pour en savoir plus sur le Prix ALIMENTERRE.

Le Festival et Prix ALIMENTERRE sont organisés par le CFSI avec le soutien de l'Agence française de développement, la Fondation Daniel et Nina Carasso, la Fondation Léa Nature, en partenariat avec la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Biocoop, la Semaine de la Solidarité Internationale, Alternatives Economiques et 1% pour la Planète.