Array
(
    [newsletters] => Array
        (
            [#type] => value
            [#value] => Array
                (
                    [1629] => 1
                )

        )

    [mail] => Array
        (
            [#title] => Email
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#maxlength] => 128
            [#weight] => 10
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Courriel
        )

    [subscribe] => Array
        (
            [#type] => submit
            [#value] => Je m'abonne
            [#weight] => 20
        )

    [prenom] => Array
        (
            [#title] => Prénom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 11
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Prénom
        )

    [nom] => Array
        (
            [#title] => Nom
            [#type] => textfield
            [#size] => 20
            [#weight] => 12
            [#required] => 1
            [#placeholder] => Nom
        )

    [#validate] => Array
        (
            [0] => at_newsletter_subscription_form_validate
        )

)
6e édition du festival de films documentaires ALIMENTERRE du 15 octobre au 30 novembre 2012 | Comité Français pour la Solidarité Internationale

Actualités

bannière programme

6e édition du festival de films documentaires ALIMENTERRE du 15 octobre au 30 novembre 2012

14/11/2012
Festival de films documentaires ALIMENTERRE 2012

Mourir de faim, de « trop manger » ou de « mal manger », notre système alimentaire marche sur la tête !

Chaque année, du 15 octobre au 30 novembre, dans plus de 200 villes, le Festival ALIMENTERRE invite à des débats sur les enjeux agricoles et alimentaires, à partir d’une sélection de films documentaires.

 

 

7 documentaires pour réfléchir et échanger sur des sujets de sociétés !

// Les défis du guaraná // Pillage des ressources naturelles : qui possède la vie ? // Riz du Bénin, Riz de demain // La era del buen vivir // La face cachée des agrocarburants // Planète à vendre // Les moissons du futur // 

Le commerce équitable : niche pour les hauts revenus ou moyen efficace pour favoriser le développement économique ? L’agroécologie : utopie ou modèle pour que chacun puisse se nourrir demain ? Les agrocarburants : solution pour lutter contre le réchauffement climatique ou facteur d’accroissement des accaparements des terres ? Pour se faire une opinion sur ces sujets délicats mais fondamentaux, des spécialistes (réalisateurs, agronomes, économistes, chercheurs, agriculteurs, représentants d’organisations paysannes, du Nord comme du Sud) viennent apporter leurs témoignages et leurs analyses à la fin de chaque projection.

Depuis sa création, le festival de films ALIMENTERRE projette et met en débat les questions cruciales liées à l’alimentation et à l’agriculture, dans les pays riches comme dans les pays pauvres. En 2011, plus de 500 projections-débats ont été organisées, 25 000 spectateurs y ont participé. Cette année, plus de 600 organisations locales se mobilisent partout en France, mais aussi en Belgique, en Europe de l’Est et en Afrique de l’Ouest. Pour rappeler que derrière le contenu de notre assiette, il y a des agriculteurs et de vrais choix de sociétés !

Pour en savoir plus sur la programmation :
www.festival-alimenterre.org/edition-2012/programme

► Pour connaître les dates et lieux de projection :
www.festival-alimenterre.org/agenda

► Découvrez les portraits des invités de l'édition 2012 !
Simon BODEA
Rosemary GOMES
Patrice SAGBO
Pascal AHINOUHOSSOU

Evénément organisé :
avec le soutien financier de l'Agence française de développement, de l'Union européenne, du ministère des Affaires étrangères et de la Fondation Léa Nature ;
en partenariat avec la Semaine de la Solidarité Internationale, Alternatives économiques et 1 % pour la planète.
Le contenu des films présentés et des débats relève de la seule responsabilité du CFSI et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Agence française de développement, du ministère des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Fondation Léa Nature.